Ecoutez Radio Sputnik
    Netflix

    Netflix accusé de censure après avoir retiré un épisode critiquant le pouvoir saoudien

    © REUTERS / Mike Blake
    Société
    URL courte
    0 23

    Netflix a retiré de sa plateforme saoudienne l'épisode d'une émission satirique critique envers le royaume suite à «une requête légale valide», comme l’écrit le Financial Times. La plateforme a tout de suite été accusée de censure.

    À la demande de l'Arabie Saoudite, la plateforme de vidéos Netflix a retiré un épisode de l'émission humoristique Patriot Act où le comique Hassan Minhaj critiquait le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane à cause du meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, ainsi que de la campagne militaire menée par le royaume au Yémen, a rapporté mardi le Financial Times.

    «C'est le moment de réévaluer notre relation avec l'Arabie saoudite», dit M.Minhaj dans l'épisode. «Il y a des gens en Arabie saoudite qui luttent pour de vraies réformes mais MBS n'est pas l'un d'eux», a-t-il ajouté.

    Netflix a confirmé au FT qu'ils avaient retiré la semaine dernière l'épisode de sa plateforme saoudienne après avoir reçu une requête de la part du royaume, selon laquelle la vidéo violerait une loi contre les cyber-crimes.

    «Nous appuyons fortement la liberté artistique à travers le monde et avons seulement retiré cet épisode en Arabie saoudite après avoir reçu une requête légale valide et pour nous conformer à la législation locale», a expliqué un représentant de la plateforme américaine.

    Comme le précise le Financial Times, l'Arabie saoudite reconnait comme un crime «la production, la préparation, le transfert ou le stockage de documents portant atteinte à l'ordre public, aux valeurs religieuses, à la moralité publique et à la vie privée par le biais d'un réseau d'information ou d'ordinateurs». Les contrevenants sont menacés d'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à cinq ans et d'une amende de 800.000 dollars [701232 euros, ndlr].

    Le journal ajoute que, malgré la décision de Netflix de retirer l'épisode, il est toujours disponible sur la chaîne officielle de l'émission sur YouTube.

    La décision de la plateforme de films et séries télévisées en flux continu a été suivie d'accusations de censure par nombreux utilisateurs de Twitter:

    ​Cela donne envie de regarder l'émission tout de suite

    ​Alors maintenant les Saoudiens disent aux Américains quoi regarder?

    ​Lol ça a probablement augmenté l'audience de 100.000 fois

    Le collaborateur du journal The Washington Post Jamal Khashoggi a été tué le 2 octobre 2018 au consulat saoudien à Istanbul où il s'était rendu pour effectuer des démarches administratives. Après avoir d'abord nié le meurtre, les autorités saoudiennes ont fini par reconnaître que le journaliste, qui résidait aux États-Unis depuis 2017, avait trouvé la mort lors d'une opération «non autorisée». Son corps n'a toujours pas été retrouvé.

    Lire aussi:

    La France au seuil d’une révolution? Le sondage alarmant de l’Ifop
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Gilets jaunes: l’armée sera déployée samedi pour sécuriser des bâtiments
    Tags:
    États-Unis, censure, critiques, Internet, émissions, Netflix, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik