Société
URL courte
7115
S'abonner

Face aux accusations de nombreux musulmans selon lesquelles Nike les a insultés en utilisant un logo rappelant le mot «Allah», présent sur les semelles d’un modèle de baskets, la société américaine a donné des explications dans un communiqué.

Le géant américain Nike a dit «respecter toutes les religions» et précisé que toute ressemblance au mot «Allah», «Dieu» en arabe, que certains avaient vu dans le logo présent sur les semelles du modèle de baskets Air Max 270, était «involontaire».

«Nike respecte toutes les religions, et nous prenons en compte les préoccupations de ce genre très au sérieux. Le logo d'Air Max a été conçu pour être une représentation stylisée de la marque Nike Air Max. Il a pour but d'illustrer uniquement la marque Air Max. Toute autre signification ou représentation aperçue est involontaire», a notamment indiqué l'entreprise.

Plus tôt, de nombreuses personnes avaient accusé Nike d'avoir insulté les musulmans en ayant utilisé un logo rappelant le mot «Allah», présent sur les semelles du modèle de baskets Nike Air Max 270. Une pétition, demandant l'arrêt de la fabrication des chaussures, a même été lancée sur change.org par l'utilisatrice Saiqa Noreen. Elle a déjà recueilli environ 34.000 signatures.

Ce n'est pas la première fois que Nike fait face à un tel scandale. En effet, en 1997, un logo situé au dos du modèle de baskets Nike Air Bakin, rappelait lui aussi à certains consommateurs le nom d'«Allah». Cette maladresse avait alors été interprétée par une partie de la communauté musulmane des États-Unis comme étant une offense à leur religion. La chaîne de vêtements et d'accessoires de sport avait fini par retirer 38.000 paires du marché. Elle avait également présenté ses excuses à ses clients musulmans.

Lire aussi:

Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un syndicat de police s’amuse d’une intervention violente et outre les internautes – vidéo
Tags:
logo, réponse, accusations, musulmans, marque, baskets, Nike
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook