Ecoutez Radio Sputnik
    Un ordinateur

    Une streameuse bannie de Twitch pour avoir dit qu'il n’existe que deux sexes

    © Sputnik . Ramil Sitdikov
    Société
    URL courte
    10230

    Une streameuse de Twitch affirme avoir été bannie de la plateforme après avoir déclaré qu’il n’existe que deux sexes, ce qui a apparemment été jugé «offensant pour la communauté transgenre».

    La streameuse HelenaLive a été empêchée d'accéder à son compte Twitch. Cette décision a été prise après qu'elle a déclaré lors de l'un de ses directs qu'il n'existait biologiquement que deux sexes, affirme la femme.

    «J'ai été bannie parce que je disais en direct que biologiquement, il y a deux sexes. Je pense qu'il y a la femme et l'homme. C'est ce que la biologie nous dit», a-t-elle déclaré.

    «J'ai dit spécifiquement: ça va si un homme veut être une femme ou une femme veut être un homme, mais vous ne pouvez pas être quelque chose d'entre les deux. J'ai dit que je soutenais la communauté transgenre, je n'ai jamais dit le contraire », a-t-elle ajouté.

    Essayant de remédier à cette situation, elle a mis en ligne une vidéo YouTube où elle montre un échange de courriers électroniques entre elle-même et un représentant de Twitch.

    «Votre comportement récent a prouvé que vous ne comprenez pas ce qu'est un discours haineux et comment cela peut affecter votre communauté ou votre chaîne. Plusieurs de vos déclarations ont été jugées offensantes envers la communauté transgenre et nous ne tolérons pas ce genre de comportement », lit-on dans un courriel de Twitch.

    Twitch a également déclaré qu'il mettrait fin à son partenariat avec HelenaLive, qui lui permettait de gagner de l'argent supplémentaire, ce qui optimisait ses revenus.

    HelenaLive a publié de nombreuses déclarations sur Twitter appelant à l'aide sa communauté pour récupérer sa chaîne, affirmant qu'elle était «désolée de blesser les sentiments de quiconque».

    Посмотреть эту публикацию в Instagram

    ✨Have a great day✨💕

    Публикация от helena🌐 (@helenalive96) 17 Апр 2018 в 9:19 PDT

     

    Lire aussi:

    La police nomme la cause la plus probable de l’incendie de Notre-Dame de Paris, d'après AP
    Interpellation d’un preneur d'otages au Super U de Bessé-sur-Braye dans la Sarthe
    Cette photo prise devant Notre-Dame une heure avant l’incendie devient virale
    Tags:
    réseaux sociaux, Internet, discrimination, transgenre, Twitch
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik