Société
URL courte
8356
S'abonner

Après avoir analysé les enregistrements sismographiques d'un puissant tremblement de terre survenu en Bolivie, des géologues ont découvert que la ligne de séparation entre les manteaux terrestres supérieur et inférieur était une chaîne de montagnes gigantesques, beaucoup plus hautes que celles présentes à la surface.

La limite entre les couches supérieure et inférieure de la Terre est composée d'énormes pics ainsi que de profondes crevasses. Telle est la conclusion, publiée dans la revue Science, des géologues chinois de l'Institut de géodésie et de géophysique du CAS de Wuhan. 

Les scientifiques sont arrivés à cette conclusion après avoir étudié les enregistrements sismographiques du tremblement de terre bolivien de juin 1994.

Pourquoi une telle découverte 15 ans plus tard? Ils n'avaient tout simplement pas, par le passé, d'ordinateurs assez puissants pour analyser les enregistrements en question.

Selon les géologues, la hauteur de ces sommets souterrains est plus élevée que n'importe quelle montagne située à la surface.

Lors de cette étude, les scientifiques ont modélisé les ondes propagées au moment des séismes. Celles-ci font bouger le manteau terrestre ainsi que les plaques tectoniques.

Ils ont finalement réussi à créer une «carte en relief» de ce manteau. À noter que cette analyse aidera les chercheurs à comprendre la formation de notre planète.

Lire aussi:

Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et des blessés - vidéos
En continu. Le bilan de l'explosion à Beyrouth s'alourdit à 78 morts et près de 4.000 blessés
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
Un habitant de Nice sacrifie un mouton dans sa baignoire pour l’Aïd el-Kebir – vidéo choc
Tags:
montagnes, planète, séisme, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook