Société
URL courte
515
S'abonner

La vente de billets pour l'Eurovision a été gelée ce dimanche, les autorités estimant possible une revente sur le marché noir deux fois plus cher que le prix d'origine, soit un équivalent de quelque 1.200 euros, selon des médias israéliens.

La chaîne de télévision publique israélienne Kan a annoncé ce dimanche qu'elle suspendait la vente de billets pour l'Eurovision.

La chaîne, qui devra assurer la diffusion du Concours de la chanson international prévu pour mai prochain à Tel Aviv, a pointé certaines «irrégularités», laissant entendre que les meilleures places dans la salle auraient pu être vendues à des représentants haut placés de média et des responsables sportifs au détriment du grand public.

«La vente des billets à l'Eurovision a été suspendue jusqu'à nouvel ordre, les systèmes de surveillance et de contrôle ayant éveillé des soupçons quant à des irrégularités et des défauts de la procédure.»

Le ministre israélien de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, avait précédemment déclaré avoir chargé la police d'enquêter sur une possible revente sur le marché noir et de couper court à toute tentative de spéculation.

Selon des médias en hébreu cités par The Times of Israel, les billets auraient été revendus deux fois plus cher que leur prix d'origine, soit jusqu'à 5.000 shekels (environ 1.200 euros).

La victoire à l'Eurovision 2018 à Lisbonne a été remportée par la chanteuse israélienne Netta Barzilai et cette année le Concours de la chanson aura lieu du 14 au 18 mai à Tel Aviv.

Lire aussi:

Un séisme de magnitude 7,7 frappe la Jamaïque
Un chien abandonné et attaché à une cage avec ses chiots retrouvé sur la route – photos
Un astéroïde géant fonce vers la Terre, un chercheur indique quelles peuvent en être les conséquences
Tags:
billet, public, revente, enquête, chanson, concours, Eurovision, Kan (chaîne TV israélienne), The Times of Israel, Netta Barzilai, Tel Aviv, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik