Société
URL courte
391363
S'abonner

Interdit de territoire en Algérie depuis 1961, Enrico Macias a confié, sur le plateau de C à vous le 22 mars, que son pays natal lui manquait beaucoup et qu’il serait capable de beaucoup de choses pour avoir la possibilité de s’y rendre de nouveau.

Sur le plateau de C à vous, vendredi 22 mars, l'interprète d'Adieu mon pays, Enrico Macias, a dit être «prêt à prendre tous les risques» pour revenir en Algérie, où le chanteur n'est plus le bienvenu depuis 1961.

«Je suis prêt à prendre tous les risques pour retourner en Algérie», a-t-il déclaré.

D'après l'artiste, le peuple algérien ne l'a jamais empêché de revenir dans son pays natal, bien au contraire.

«Je reçois des messages de mes frères algériens pour que je retourne en Algérie. Le fait de ne pas y retourner c'est une frustration aussi pour le peuple algérien», a souligné Enrico Macias.

Le chanteur, qui est né et a grandi en Algérie, y est interdit de territoire depuis 1961. À l'époque, l'artiste avait affiché son soutien à Israël.

Lire aussi:

L'Armée nationale libyenne d'Haftar proclame zone militaire la frontière entre la Libye et l'Algérie
Un important incendie suivi de déflagrations dans le centre de Moscou - vidéos
«On aurait dit une guerre civile»: des fêtards en Bretagne reviennent sur la nuit d’affrontements avec la gendarmerie
Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Tags:
risques, interdiction, chanteur, retour, Enrico Macias, Israël, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook