Ecoutez Radio Sputnik
    Oasis of the Seas

    Une grue s’effondre sur l’un des plus grands paquebots de croisière au monde (vidéos)

    © AFP 2019 ROBIN VAN LONKHUIJSEN / ANP
    Société
    URL courte
    9311

    L’un des plus grands navires de croisière jamais construits, l’Oasis of the Seas, a été endommagé par la chute d’une grue lorsqu’il se trouvait en cale sèche à Grand Bahama pour un arrêt technique. La cause de cet accident reste encore indéterminée. Aucun passager ne se trouvait à bord au moment des faits.

    L'Oasis of the Seas, l'un des plus gros paquebots du monde, a subi un grave accident ce lundi 1er avril. Pour une raison encore indéterminée, une grue s'est effondrée sur lui alors qu'il se trouvait sur l'un des docks flottants du chantier Grand Bahama Shipyard de Freeport.

    Les images prises après l'accident ont été publiées sur Twitter par des médias locaux.

    Bien qu'il n'y eût aucun passager à bord, l'Oasis of the Seas se trouvant au port pour un arrêt technique programmé, au moins huit personnes qui travaillaient sur celui-ci ont été blessées, a annoncé Royal Caribbean dans un communiqué, relayé par des médias.

    L'étendue des dégâts sur la structure du navire n'est pas encore connue. On ne sait toujours pas ce qui a provoqué l'effondrement de la grue. Une enquête a été ouverte.

    Arrivé en 2009 au sein de la compagnie américaine Royal Caribbean International, l'Oasis of the Seas mesure 362 mètres de long. Ce navire gigantesque de 225.000 tonnes transporte normalement jusqu'à 6.000 touristes entre Port Canaveral, la Floride et les îles des Caraïbes.

    Lire aussi:

    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    La maladie qui a tué Saint-Louis est de retour en France
    Uzbin, l’embuscade qui a tout changé pour l’Armée française
    Sensation pour les Français, l’hélicoptère de Poutine «sorti de nulle part» repéré par un photographe
    Tags:
    effondrement, grues, bateau de croisière, Bahamas
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik