Ecoutez Radio Sputnik
    Une burqa (Image d'illustration)

    Le mari d’une activiste pakistanaise, revêtu d’une burqa, provoque un tollé (images)

    CC BY 2.0 / Michał Huniewicz / A girl in a burqa
    Société
    URL courte
    72215

    Une activiste pakistanaise a partagé sur Instagram une photo de son mari portant une burqa dans le but de combattre les stéréotypes sexistes. Sa publication n’a pas tardé à déclencher une polémique.

    Héra Mannan Khan, une activiste originaire du Pakistan, a dénoncé à sa façon les stéréotypes sexuels répandus dans certains pays à majorité musulmane en publiant sur Instagram une photo de son mari portant une burqa.

    «Ceci est mon beau mari. Bien sûr, vous ne pouvez pas voir à quel point il est beau puisque je tiens à ce qu'il garde sa beauté (à voir: personnalité.) cachée, car je suis la seule qui a le droit de le voir. […] Tout ce qu'il est, tous ses succès, ses rêves, toute sa vie, il me les doit tous», peut-on lire en légende.

    Même si, poursuit-elle, elle préférerait que son mari Waleed Ahmed Saeed Khan reste à la maison, elle l'a emmené dans un restaurant et ils ont mangé du poulet sans stéroïdes car elle ne «veut pas que sa fertilité soit affectée, car le principal objectif de son existence c'est de me donner des enfants et de faire de moi une mère».

    «J'aime la façon dont il s'habille en sortant», a-t-elle ajouté, expliquant: «Je ne voudrais pas qu'il soit agressé». «Quant à moi, je peux me promener et flâner toute seule… dans mon débardeur, dans mon top court à fines bretelles ou même torse nu, parce que je suis une femme», a-t-elle ironisé en ajoutant qu'elle n'avait pas peur d'être agressée par d'autres femmes: «Et même si elles le faisaient, je n'en parlerais pas, car cela me montrerait comme un être faible et sans défense devant le monde entier. Une femme n'est pas censée être faible, vous savez, nous avons été créées pour être fortes et machistes.»

    Mme Khan a poursuivi, en se vantant d'avoir laissé son mari se rendre au travail et conduire, qu'en s'assurant qu'il restait pieux elle finirait par «dormir avec 70 vierges dans l'Au-delà».

    Elle a ensuite publié une autre photo montrant son époux tenir un sac à main, avec comme légende: «Hommes, vous devez montrer à vos femmes autant d'amour, de tendresse et de respect qu'elles en montrent envers vous. N'en ayez pas honte».

    Ces publications, qui ont également été partagées sur Twitter, ont suscité des réactions mitigées. Certains ont soutenu la prise de risque de l'activiste.

    «Chapeau pour votre mari, un cœur brave»

    D'autres, à l'inverse, n'ont pas du tout apprécié son initiative:

    La plupart ont juste laissé des commentaires et images ironiques:

    Lire aussi:

    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    L'emplacement secret d'armes nucléaires US en Europe dévoilé par hasard
    Tags:
    sexisme, burqa, Pakistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik