Ecoutez Radio Sputnik
    Princesse Diana

    Un ex-majordome explique pourquoi Lady Diana, enceinte, a «simulé une chute»

    © AP Photo / Ian Waldie
    Société
    URL courte
    22524
    S'abonner

    Un ancien maître d'hôtel de Lady Diana, décédée il y a 22 ans, a confié que la princesse, alors enceinte de William, a feint de tomber dans les escaliers. Elle aurait ainsi désespérément cherché à attirer l’attention de son époux, épris de sa maîtresse Camilla…

    La princesse Diana s'est jetée dans les escaliers de la résidence de Sandringham alors qu'elle était enceinte du prince William parce qu'elle «voulait attirer l'attention», a déclaré son ancien maître d'hôtel, Paul Burrell, dans l'émission «The Royal Family: Scandals at the Palace» («La famille royale: scandales au palais») sur la chaîne de télévision britannique Channel 5.

    Pendant le mariage de la princesse Diana avec Charles, le prince de Galles entretenait une relation extraconjugale avec son actuelle épouse Camilla Parker Bowles.

    «Pour rien au monde elle n'aurait mis en danger son bébé à naître mais elle voulait de l'attention», a-t-il raconté, ajoutant qu'il avait trouvé la princesse au milieu de l'escalier en bois en train de «simuler une chute».

    Cet incident avait déjà fait la une des journaux en 1992, lorsque Diana avait confié au biographe royal Andrew Morton qu'elle l'avait fait pour que son mari, le prince Charles, l'«écoute».

    «J'étais enceinte de quatre mois quand je me suis jetée dans les escaliers pour attirer l'attention de mon mari, pour qu'il m'écoute. Je lui ai dit que j'étais déprimée et que je ne faisais que pleurer. Mais il m'a dit que je criais au loup et qu'il ne m'écouterait pas. […] Alors je me suis jetée dans les escaliers. La Reine est sortie, horrifiée, elle a eu tellement peur. Je savais que je ne risquais pas de perdre le bébé, même si j'avais plein de bleus autour du ventre. Quand il est rentré, il a fait comme si de rien n'était», avait-t-elle raconté à l'auteur du livre «Diana: Her True Story» («Diana: sa vraie histoire»).

    Décrivant la décision de Diana de se confier secrètement à M.Morton, Paul Burrell a suggéré que c'était pour Lady Di une autre façon de crier aussi au secours, car elle «se sentait comme si elle n'avait pas de voix».

    «Elle était coincée à l'intérieur du palais et les gens ne connaissaient pas son sort», a-t-il poursuivi, affirmant que Diana «ne semblait pas se soucier» de l'impact que le livre pourrait avoir sur la famille royale, car c'était sa chance de «dire au monde exactement comment elle se sentait».

    Lire aussi:

    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    Premières dégradations à Paris en marge de la manifestation du 5 décembre - images
    La France va expérimenter dès 2020 une «monnaie centrale digitale»
    Tags:
    grossesse, famille royale, mariage, Andrew Morton, Paul Burrell, Diana Spencer, prince Charles de Galles, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik