Ecoutez Radio Sputnik
    Prestation de Madonna, Eurovision 2019

    Madonna et les candidats islandais sortent un drapeau palestinien lors de l’Eurovision en Israël (images)

    © REUTERS / Orit Pnini for KAN/Handout via REUTERS
    Société
    URL courte
    7313220

    Malgré les règles de l’Eurovision, concours se voulant «apolitique», le drapeau palestinien s’est glissé au moins deux fois en direct de la finale du concours de cette année en Israël. La chanteuse Madonna et les candidats islandais se sont hasardés à contrevenir à ces règles.

    Le drapeau palestinien est apparu au moins deux fois lors de la finale de l’Eurovision, le 18 mai en Israël. La chanteuse américaine Madonna a notamment profité de sa participation à l’édition de cette année en tant qu’invitée pour passer un message discret.

    Un drapeau palestinien et un drapeau israélien ont été aperçus sur les dos d'un danseur et d'une danseuse enlacés lorsque Madonna interprétait sa nouvelle chanson Future.

    Dans un communiqué cité par Reuters, l'Union européenne de radio-télévision (UER) a déclaré que les organisateurs n’étaient pas au courant de l’intention de la star mondiale d’introduire cet élément dans sa prestation.

    «Le concours Eurovision de la chanson est un événement apolitique et Madonna en a été mise au courant», ajoute l’UER.

    Lors d’une brève interview transmise lors de la finale du concours, Madonna a souligné le rôle de la musique.

    «Ne sous-estimons pas le pouvoir de la musique afin de rapprocher les gens», a-t-elle lancé.

    Sur son compte Twitter, Madonna s’est dit «reconnaissante» pour cette «opportunité de diffuser un message de paix et d’unité».

    Le groupe islandais Hatari, qui s’est classé 10e, a également fait part de sa position politique en brandissant des banderoles aux couleurs du drapeau palestinien durant l’annonce des résultats, ce qui leur a valu des sifflets dans le public.

    L’UER a indiqué dans un communiqué cité par Reuters que les agissements du groupe islandais «contreviennent directement» aux règles du concours, et que «les conséquences en seront discutées» par la direction de la compétition.

    Les candidats islandais étaient connus pour leurs sensibilités pro-palestiniennes avant même de se qualifier pour l'Eurovision. Ils n’ont même pas hésité à inviter Benyamin Netanyahou à un combat de glima, une forme de lutte scandinave.

    La finale de l’Eurovision 2019 s’est tenue le 18 mai à Tel Aviv. C’est Duncan Laurence, le chanteur des Pays-Bas, qui a remporté le concours avec son titre Arcade. Le candidat français Bilal Hassani occupe la 14e place sur 26. Le chanteur russe Sergueï Lazarev qui a interprété le titre Scream s’est classé 3e.

    Lire aussi:

    La Russie évacue du Venezuela ses spécialistes qui entretenaient du matériel technique
    La canicule fait ses premiers morts en France
    Une nouvelle tentative de coup d’État déjouée au Venezuela
    Tags:
    Bilal Hassani, Union européenne de radiotélévision (UER), Eurovision 2019, Madonna
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik