Société
URL courte
182129
S'abonner

Les rats, qui se nourrissent principalement dans les poubelles, suscitent la crainte à Los Angeles où règne la peur d’une éclosion de la peste bubonique. Appelée peste noire au Moyen âge, elle proviendrait de puces infectées portées par les rongeurs. Le nombre de malades, en croissance depuis octobre 2018, a encore augmenté début 2019.

Alors que Los Angeles fait face depuis octobre 2018 à une épidémie de typhus, le nombre de malades a régulièrement augmenté au cours des premiers mois de l’année 2019.

La propagation du typhus, maladie causée par des puces infectées provenant des rats, est liée aux déchets accumulés dans la ville, selon le NBC Los Angeles.

Et les spécialistes craignent le déclenchement et la propagation de la peste bubonique, appelée peste noire au XIVe siècle.

«Les poubelles et les déchets alimentaires attirent les rats», a expliqué au média le docteur Jeffrey Klausner, spécialiste des maladies infectieuses, précisant que «cela pose un risque pour la santé publique».

Une population de rongeurs non contrôlée peut ainsi provoquer une épidémie de peste bubonique. Les rats peuvent notamment être porteurs de puces infectées par le typhus, pouvant ainsi transmettre la maladie à l'homme par le biais de bactéries pénétrant dans les yeux ou les coupures de la peau.

La NBC Los Angeles a précisé que malgré le risque, l’administration de la ville n’avait pas l’intention de prendre le contrôle de la population croissante de rats qui envahissent le centre-ville et ses montagnes d’ordures.

Lire aussi:

Erdogan accuse Macron de «régler des comptes avec l’islam et les musulmans»
«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Tags:
poubelle, rongeurs, maladies, rats, peste, épidémie, déchets, bactérie, Los Angeles, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook