Société
URL courte
4014
S'abonner

Au cours d’une expulsion locative le 23 mai à Lons, près de Pau, dans les Pyrénées-Atlantiques, des policiers ont retrouvés trente chats dans un réfrigérateur, rapporte le quotidien La République des Pyrénées.

Jeudi 23 mai, dans le cadre d’une procédure d’expulsion locative, un policier et un huissier ont découvert trente cadavres de chats et chatons dans le congélateur d’un appartement à Lons, près de Pau, dans les Pyrénées-Atlantiques, a annoncé Sud Ouest.

Le locataire du logement était absent au moment de la procédure. La police a ouvert une enquête pour le retrouver et déterminer les circonstances de la mort des animaux.

L’homme avait été prévenu de la procédure de son expulsion il y a deux semaines, quand les chats étaient encore vivants, précise le quotidien La République des Pyrénées.

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
Olivier Duhamel reconnaît les accusations d'agressions sexuelles sur son beau-fils
«Je ne suis pas blond, moi»: une remarque sexiste d’un candidat RN crée un tollé, il parle d’«humour»
Tags:
expulsions, police, cadavres, morts, chats, Pyrénées
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook