Ecoutez Radio Sputnik
    un anaconda, image d'illustration

    Sans mâle, cette femelle anaconda a donné naissance à des petits toute seule (images)

    CC0 / ddouk
    Société
    URL courte
    211

    Dans un vivarium américain où les anacondas mâles et femelles vivent strictement séparés, l’un de ces reptiles a pourtant accouché. L'équipe de soigneurs a rapidement établi ce qui se cachait derrière ces naissances.

    Anna, une femelle anaconda de près de trois mètres de long, a donné naissance à des petits dans un vivarium du New England Aquarium aux États-Unis, alors qu'elle vivait séparée des mâles, a annoncé The Washington Post.

    Les vétérinaires ont découvert trois petits anacondas, dont deux ont survécu, ainsi qu'une douzaine d'œufs contenant des mort-nés à ses côtés.

    Selon eux, cette naissance miraculeuse est due au processus de parthénogenèse, qui permet à certains serpents, lézards et requins de procréer sans l'intervention d'un mâle grâce à un œuf non fécondé qui se transforme en embryon.

    Avant d'arriver à cette conclusion, les vétérinaires ont toutefois vérifié le sexe des autres spécimens présents dans le vivarium et pratiqué des tests ADN pour prouver la filiation.

    La parthénogenèse est un phénomène qui ne se produit pas qu'en captivité. Ce processus peut en effet arriver dans la nature, lorsque la femelle ne peut avoir de contacts avec des mâles pendant une période prolongée, indique Tony LaCasse, porte-parole du vivarium.

    Lire aussi:

    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    La Russie et la Tunisie mettent le cap sur un ambitieux programme spatial commun (photos)
    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    Tags:
    embryon, femelle, Serpents, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik