Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    L’équipe de Trump nie qu’il a appelé Markle «méchante» et… publie une vidéo prouvant l’inverse

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    Société
    URL courte
    703

    Sur un compte Twitter officiel de Donald Trump, son équipe de campagne a démenti le fait qu'il avait qualifié Meghan Markle de «méchante», accompagnant le commentaire d’une interview où le Président américain prononce toutefois: «Je ne savais pas qu’elle était méchante».

    Le compte Twitter officiel de la campagne de réélection de 2020 de Donald Trump a critiqué dans un tweet CNN pour avoir affirmé qu'il avait qualifié la duchesse de Sussex de «méchante»… et a posté dans le même tweet un enregistrement où le Président américain prononce bien ces mots.

    «Les fake news de CNN sont à nouveau au rendez-vous, affirmant à tort que le Président Trump a qualifié Meghan Markle de "méchante". Voici ce qu'il a réellement dit. Écoutez vous-mêmes!», annonce la légende du post.

    La publication est accompagnée de l’interview de Donald Trump accordée au quotidien The Sun. Interrogé par un journaliste au sujet des propos déplaisants de la duchesse de Sussex à son encontre, le chef d’État déclare: «Je ne savais pas qu’elle était méchante».

    Les utilisateurs des réseaux sociaux n’ont pas laissé passer inaperçu ce tweet et ont essayé d’expliquer à l’équipe de gestion des médias sociaux de M.Trump qu’il avait bel et bien employé ces mots.

    «Il l'appelle littéralement méchante».

    «Ummmm. Il l’appelle méchante ... en disant: "Je ne savais pas qu’elle était méchante"».

    Toutefois, certains ont défendu l’idée que le Président n’avait pas qualifié l’Américaine de «méchante» et ont suggéré d’autres interprétations possibles.

    «Honnêtement, j'attends plus du NYT et de vous en particulier. Il dit qu'il ne savait pas qu'elle avait dit des choses méchantes à son sujet. Il ne l'a pas appelée méchante. Vous jouez en plein dans le canard des fake news. Tellement facile de perdre votre crédibilité».

    Auparavant, Meghan Markle avait accusé Donald Trump d'être «misogyne» et «diviseur» lors de sa campagne présidentielle de 2016. Elle s’était en outre engagée à voter pour sa rivale, Hillary Clinton.

    Donald Trump se rendra au Royaume-Uni pour une visite d'État du 3 au 5 juin. Sa rencontre avec la Duchesse de Sussex reste en suspens, selon des médias.

    Lire aussi:

    Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour «crime contre l’humanité» (vidéo)
    L’armateur du pétrolier japonais infirme la version US sur l’incident en mer d’Oman
    L'Iran convoque l'ambassadeur britannique après l'incident dans le golfe d'Oman
    Tags:
    Twitter, critiques, Meghan Markle, désinformation, médias, Royaume-Uni, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik