Ecoutez Radio Sputnik
    Un océan (image d'illustration)

    Un couple américain décède d’une maladie mystérieuse lors de ses vacances aux Fidji

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    Société
    URL courte
    3324

    Des vacances de rêve aux îles Fidji pour un couple américain sont devenues une tragédie pour leur famille, car Michelle et David ont péri frappé par une mystérieuse maladie dont l’origine n’a pas encore été établie.

    Un jeune couple du Texas a trouvé la mort lors de ses vacances aux Fidji, relate le quotidien britannique Daily Mail. Les deux jeunes gens sont morts rapidement suite à une maladie encore indéfinie qui a frappé d’abord la femme puis plus tard son mari. Michelle et David ont un fils de deux ans qui était resté à la maison aux États-Unis.

    Selon les dires de leurs proches, les deux Américains étaient en bonne santé avant de partir, mais ils ont commencé à se sentir mal en vacances sur les îles. Le couple s’est présenté à l’hôpital local où il a été immédiatement pris en charge.

    Leur famille a été informée par téléphone que l’état de santé de Michelle et David s’aggravait rapidement. Les médecins ont tenté de transporter l’homme en Australie afin de traiter son cas à l’hôpital là-bas, mais ils n’ont pas eu assez de temps, car la maladie s’est développée trop vite.

    Selon la famille des deux victimes de cette maladie mystérieuse et encore indéfinie par les médecins, David était un vétéran de l’US Air Force et Michelle était une ancienne athlète étudiante, tous les deux avaient une bonne santé.

    Leurs corps seront renvoyés aux États-Unis après que toutes les expertises nécessaires auront été menées pour établir la raison des décès.

    Lire aussi:

    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    «Je m’en fous des Européens», lance Trump
    Une femme frappée par une bande en plein Paris durant la Fête de la musique (vidéo)
    Tags:
    vacances, États-Unis, morts, maladies, Iles Fidji, tragédie, décès
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik