Société
URL courte
223210
S'abonner

Plus de 40% des jeunes personnes juives habitant des pays européens n’excluent pas la possibilité d’émigrer à cause de l’antisémitisme, indique un rapport de la Commission européenne et de l’Agence des droits fondamentaux de l'UE.

Le rapport intitulé «Jeunes Européens juifs: perceptions et expériences de l'antisémitisme» et publié récemment sur le site de l’Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne (FRA) montre que les personnes de confession juive qui vivent dans un pays de l’UE se préoccupent de plus en plus de leur sécurité.

Ainsi quatre jeunes Européens juifs sur cinq affirment que l’antisémitisme est un problème dans leur pays et estiment qu’il a augmenté au cours des cinq dernières années. Pour cette raison, un nombre considérable d’entre eux pensent à quitter le pays où ils vivent.

«41% des jeunes Européens juifs interrogés ont envisagé d'émigrer du pays dans lequel ils vivent parce qu'ils se soucient de leur sécurité en tant que juifs», indique le rapport.

Sur ce nombre, 33% déclarent avoir des projets concrets en ce sens et considèrent principalement Israël comme le pays où ils voudraient déménager.

Il est à noter que par peur pour leur sécurité 45% des jeunes Européens juifs choisissent de ne pas porter de signes et objets distinctifs de leur judaïté.

Les données de l’enquête de la FRA concernent plus de 2.700 personnes juives âgées de 16 à 34 ans de 12 États membres où vivent plus de 96% de la population juive estimée de l’UE.

Lire aussi:

Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Macron met en garde contre une «accélération extrêmement forte» de la propagation du coronavirus
Une étudiante arrêtée pour avoir justifié le meurtre de Samuel Paty
Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
Tags:
émigration, Union européenne (UE), antisémitisme, Juifs
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook