Ecoutez Radio Sputnik
    femme armée

    Des filles et des flingues: comment les fabricants d’armes contournent les interdictions de Facebook et d’Instagram

    CC0 / Normman / femme armée
    Société
    URL courte
    8219
    S'abonner

    À cause des restrictions sur les réseaux sociaux, les entreprises produisant des armes ne peuvent pas faire de publicités pour leurs produits mais misent cependant sur des influenceuses. Le média américain Vox a réalisé une enquête qui démontre comment les fabricants d'armes contournent ces règles en misant sur des influenceuses.

    Avec les restrictions des réseaux sociaux comme Facebook ou par extension Instagram, qui appartient à celui-ci, il est devenu impossible aux vendeurs et aux fabricants d’armes de promouvoir leurs productions sur Internet. Le média en ligne américain Vox explique comment ces derniers se débrouillent tout de même dans ces conditions défavorables. La publicité se fait ainsi à travers des clichés de bloggeuses attirantes qui acceptent de poser avec des armes.

    Посмотреть эту публикацию в Instagram

    Публикация от MACHINE GUN GIRLS™️ (@machinegungirls)

    Femmes en armes

    «Poules aux œufs d'or», c’est ainsi que Kyle Clouse, responsable du marketing chez Liberty Safe, société spécialisée dans la sécurité des armes à feu, qualifient les influenceuses auxquelles les fabricants d’armes ont recours pour contourner les restrictions des réseaux sociaux.

    Dans ces publicités, il ne s’agit pas seulement des armes à feu elles-mêmes, mais aussi des services et accessoires liés.

    Посмотреть эту публикацию в Instagram

    Go big or go home! I think I can fit all my guns in here... maybe. 🇺🇸@liberty_safe

    Публикация от Liberte Austin (@liberteaustin)

    Сe sont les bloggeuses qui ouvrent elles-mêmes les portes lourdes des coffres-forts et montrent les armes à feu dans leurs mains. Comme c’est le cas, par exemple, avec l’influenceuse paralégale Liberte Austin, au Texas, qui possède plus de 200.000 abonnés sur Instagram.

    Посмотреть эту публикацию в Instagram

    I got my new safe!!! 🇺🇸 @liberty_safe #libertysafe

    Публикация от Liberte Austin (@liberteaustin)

    DeeAnna Waddelle de l’entreprise Gunship Helicopters avoue organiser des séances photo et vidéo avec des femmes attirantes suivies par de nombreux abonnés sur Instagram pour promouvoir sa compagnie.

    «Elles peuvent promouvoir notre produit mieux que nous le pouvons», indique-t-elle. «C’est la partie la plus triste, car ce ne sont pas des compagnies d’armes à feu. Nous pouvons les payer pour promouvoir notre produit, mais nous ne pouvons pas faire les promotions nous-mêmes. En ce qui concerne Facebook et Instagram, c'est le seul moyen pour les fabricants d'armes de se développer», regrette-elle.

    Se débarrasser des stéréotypes

    Pour les femmes faisant des photos avec des armes, c’est un vrai travail. Certaines d’entre elles passant de six à huit heures pour faire une photo pour ensuite la partager sur un réseau social. D’autres parlent de la difficulté de se distinguer du stéréotype de la femme avec une arme comme objet sexuel. Selon ces bloggeuses, elles partagent principalement des photos dans des vêtements formels et essayent d’éviter les poses provocatrices.

    Poser avec des armes n’est aussi pas simple qu’il peut paraître. Les mannequins doivent respecter plusieurs règles, comme, par exemple, ne pas orienter une arme envers une personne ou la caméra.

    Посмотреть эту публикацию в Instagram

    Black rifles galore because I’m indecisive and can’t pick a cerakote... 🤷🏻‍♀️ #ItsTrue#CommitmentIssues An appropriate shirt: @blackriflecoffee 📸: @subduedmedia

    Публикация от L A U R E N Y O U N G (@misslaurenvictoriaa)

    Tags:
    Instagram, publicité, femmes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik