Ecoutez Radio Sputnik
    Fernanda Colombo

    Une juge de ligne et journaliste brésilienne: «Le football n’a plus de sexe»

    © Photo. Archives personnelles de Fernanda Colombo
    Société
    URL courte
    582

    La Brésilienne Fernanda Colombo, juge de ligne et journaliste, s’est fait connaître du monde entier grâce à une vidéo dans laquelle elle brandit un mouchoir à la place d’un carton, mais elle a aussi été victime de propositions obscènes qu’elle a dénoncées sur les réseaux sociaux et dans son entretien avec Sputnik.

    Lors d’un match de football en Équateur, la Brésilienne Fernanda Colombo, juge de ligne et journaliste, avait fait semblant, le visage fermé, de brandir un carton à un joueur avant de sortir un mouchoir et de s’essuyer le front avec malice. Cette blague a fait rire les acteurs sur le terrain, tout en faisant le tour du monde dans une vidéo virale.

    «J’ai décidé de plaisanter et ce, d’autant plus que c’était un jour de fête. Le fait que cette plaisanterie qui aurait dû rester sur le champ de foot en a débordé le cadre m’a beaucoup étonnée et surtout la popularité qu’elle m’a valu», a confié Fernanda Colombo à Sputnik.

    Et de reconnaître que cette farce anodine lui avait valu non seulement de nombreux commentaires agréables mais aussi des «propositions obscènes», notamment de rencontres tarifées avec des «clients».

    «C’était dégoûtant. En tant que femmes, nous sommes humiliées, en recevant des messages pareils. Quoi qu’il en soit, c’est une mise en garde pour nous qui rappelle bien que de telles choses arrivent parfois dans le monde. C’est le monde réel», a constaté l’interlocutrice de l’agence.

    «Les femmes ont besoin d’un soutien»

    Fernanda Colombo appartient à un mouvement féminin qui prend de plus en plus d’ampleur dans le monde du football. De plus, selon la Brésilienne, la Coupe du monde féminine en France cette année a attiré l’attention non seulement sur ce sport, mais aussi sur le problème du sexisme qui y persiste encore.

      «C’était très important pour le foot féminin. Les joueuses brésiliennes […] ont réussi à transmettre le message, en montrant que […] les femmes ont besoin d’un soutien», a indiqué Mme Colombo.

    Selon cette dernière, le Mondial féminin a élevé le football féminin à un tout autre niveau.

    «Le football n’a plus de sexe. Qu’il est bon de voir des femmes sur les tribunes pendant des matchs, ou travaillant comme arbitres ou journalistes, et d’autant plus jouant sur le terrain. J’adore le football qui me permet de m’exprimer», a avoué pour finir l’interlocutrice de Sputnik.

    Lire aussi:

    Téhéran explique les raisons de sa saisie du pétrolier britannique
    La France s'exprime sur la saisie d'un navire britannique par l'Iran
    Un jeune homme tué au fusil-mitrailleur en pleine rue dans le centre de Paris – images
    Tags:
    popularité, réseaux sociaux, sexisme, Brésil, journalisme, arbitre, football
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik