Société
URL courte
155
S'abonner

La police brésilienne a démantelé lundi, dans le sud du pays, une usine clandestine de voitures de luxe contrefaites des marques Ferrari et Lamborghini, qui étaient ensuite vendues à des prix bien inférieurs à ceux du marché, relate l’AFP.

«Les voitures, des contrefaçons des marques Ferrari et Lamborghini, étaient assemblées sur commande et leur vente diffusée sur les réseaux sociaux», a déclaré la police civile d'Itajaí, dans l'État de Santa Catarina.

Chaque véhicule a été vendu entre 180.000 et 250.000 réais (43.000-59.000 euros), alors que le prix des modèles originaux fluctue entre 1,5 et 3 millions de réais (355.000-709.000 euros), a détaillé la police dans un communiqué.

Les propriétaires de l'usine clandestine, un père et son fils, seront poursuivis pour crimes contre la «propriété industrielle». Ils sont soupçonnés d'être les «principaux contrefacteurs des marques au Brésil».

Au cours de son opération, la police a saisi huit contrefaçons de voitures «semi-montées» des deux marques ainsi que des châssis, moules, outils et fibres utilisés pour la «fabrication clandestine de voitures de luxe».

Les enquêteurs n'ont pas précisé quels modèles de voitures étaient contrefaits.

La police de Santa Catarina a ouvert l'enquête après avoir reçu des plaintes de représentants des deux marques italiennes.

Lire aussi:

Défilé militaire sur la place Rouge pour célébrer le Jour de la Victoire - vidéo
Aucune excuse pour «ceux qui développent de nouveaux plans d’agression», prévient Poutine le Jour de la Victoire
Policier tué à Avignon: ce que l'on sait du tireur
Une percée technologique censée rendre nos appareils numériques plus rapides et performants
Tags:
contrefaçon, produit de luxe, véhicule, Lamborghini, Lamborghini, Ferrari
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook