Société
URL courte
558
S'abonner

Un garçon a pénétré dans le hangar d’un centre d’excursions en Chine afin de voler deux avions légers. Il a réussi à démarrer les moteurs et il a même fait quelques tours sur le parking avant que la police ne l’arrête.

En Chine, un garçon de 13 ans a essayé de voler deux avions légers dans le hangar d’un centre d’excursions, rapporte Dushi Express.

Selon les séquences prises par une caméra de surveillance à l’extérieur, l’adolescent est entré dans le hangar après minuit et a sorti deux avions sur le parking des voitures. Le garçon a réussi à entrer dans l’habitacle et même à démarrer les moteurs de l’un des deux appareils. Toutefois, la vidéo montre que cette tentative fut un échec car bien qu’aux manettes de l’avion et essayant de décoller, il a perdu le contrôle de l’engin et est entré en collision avec une barrière.

Malgré cette première débâcle, le petit voleur a décidé d’entrer dans le deuxième avion, au volant duquel il a fait trois tours sur le parking.

Le personnel du centre d’excursions a été informé de cet incident seulement au matin, après être arrivé au travail et avoir remarqué que les deux avions étaient en dehors du hangar.

L’un des employés a rappelé que, la veille, il avait vu un garçon qui surveillait la réparation du moteur d’un avion. Il lui a suffi quelques heures d’observation du travail des ingénieurs pour apprendre le mécanisme de manœuvre de l’avion.

Selon les médias chinois, la police a interpellé le petit voleur. Les parents du garçon n’étaient pas au courant que leur fils n’était pas chez lui cette nuit-là.

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
François Bayrou amené à se justifier sur une photo de lui sans masque dans un aéroport apparue sur les réseaux
Zinédine Zidane testé positif au Covid-19
Le narratif sur la fin de mandat de Trump sert-il à «donner une leçon à tous les possibles populistes»?
Tags:
garage, police, voleurs, Chine, avion
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook