Société
URL courte
195338
S'abonner

Participant à la commémoration de la passion d'al-Husayn ce vendredi 13 septembre, un homme a pris part à un rite chiite dont l’issue s’est avérée tragique: il s’est égorgé par accident avec son épée.

Un rite chiite consacré à la commémoration du martyre de l'imam Husseïn, l'un des petits-fils de Mahomet, et de ses compagnons lors de la bataille de Karbala (Irak), a viré au drame ce vendredi dans le nord de l’Inde.

Lors de ce rite, les participants procèdent à des manifestations de mortification et d'autoflagellation, exhibant notamment des lames et autres épées.

Voulant montrer son agilité à manier l'épée pendant la parade de Nâlandâ, un homme de 60 ans a fait un geste maladroit et s’est tué par accident avec sa lame.

Selon le portail Aajtak Today, il a été transporté aux urgences mais a succombé à sa blessure une fois arrivé à l'hôpital. Une autopsie sera toutefois réalisée.

Ce n’est pas le premier cas de mort cette année lors de ces rites chiites. Cette année, au moins 31 personnes ont été tuées à Karbala et une centaine d'autres ont été blessées.

Lire aussi:

Confinement à Dunkerque et dans sa région dès ce week-end
Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
Rouée de coups par trois femmes pour avoir demandé l’arrêt d’une fête à 7h du matin
Moscou propose à l’ambassade de France le vaccin Spoutnik V, la mission diplomatique réagit
Tags:
égorger, égorgement, Inde, chiites
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook