Société
URL courte
195338
S'abonner

Participant à la commémoration de la passion d'al-Husayn ce vendredi 13 septembre, un homme a pris part à un rite chiite dont l’issue s’est avérée tragique: il s’est égorgé par accident avec son épée.

Un rite chiite consacré à la commémoration du martyre de l'imam Husseïn, l'un des petits-fils de Mahomet, et de ses compagnons lors de la bataille de Karbala (Irak), a viré au drame ce vendredi dans le nord de l’Inde.

Lors de ce rite, les participants procèdent à des manifestations de mortification et d'autoflagellation, exhibant notamment des lames et autres épées.

Voulant montrer son agilité à manier l'épée pendant la parade de Nâlandâ, un homme de 60 ans a fait un geste maladroit et s’est tué par accident avec sa lame.

Selon le portail Aajtak Today, il a été transporté aux urgences mais a succombé à sa blessure une fois arrivé à l'hôpital. Une autopsie sera toutefois réalisée.

Ce n’est pas le premier cas de mort cette année lors de ces rites chiites. Cette année, au moins 31 personnes ont été tuées à Karbala et une centaine d'autres ont été blessées.

Lire aussi:

Le 14-Juillet version Covid sur la place de la Concorde comme si vous y étiez
Le site militaire FAR-Maroc publie des photos satellites montrant des «bases algériennes» à la frontière - vidéo
Un astéroïde frôlera la Terre en septembre, passant cinq fois plus près que la Lune, avertit la NASA
Tags:
égorger, égorgement, Inde, chiites
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook