Société
URL courte
10258
S'abonner

Une série de démarches est prévue dans le cadre d’une campagne contre les mégots laissés par terre à Bruxelles, parmi lesquelles la distribution de cendriers de poche, des affiches pour sensibiliser les fumeurs, mais aussi une amende de 200 euros pour des mégots de cigarette laissés par terre, indique le quotidien La Libre Belgique.

La ville de Bruxelles a déclaré la guerre à ceux qui jettent leurs mégots par terre car cela salit la ville et peut rester sur les trottoirs jusqu’à quinze ans, en terminant ensuite souvent dans les égouts et par la suite dans la mer, a fait savoir le quotidien La Libre Belgique. De ce fait une campagne de sensibilisation a été lancée dans la ville par la responsable de la propreté publique. Parmi la série de démarches prévues, l’amende pour un mégot de cigarette jeté par terre passera de 50 à 200 euros.

On compte au nombre des initiatives de cette campagne l’augmentation de la quantité de cendriers urbains, un déploiement d’affiches dans l’espace public dans le but de rappeler aux fumeurs que jeter ses mégots au sol est une mauvaise habitude, ainsi qu’une distribution de cendriers de poches aux citadins.

«Enormément de fumeurs et fumeuses jettent leur mégot à terre, sans y penser ou parce qu'il n'y a pas de cendrier à proximité», a déploré Zoubida Jellab, cité par le quotidien.

L’augmentation de l’amende sera mise en place à partir de janvier 2020, après avoir été validée par le conseil communal.

Entretemps, les mégots récoltés dans les cendriers de l’espace publics seront envoyés dans des filières de recyclage.

Lire aussi:

Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
La une du Monde sur Beyrouth avec une illustration du caricaturiste Plantu provoque un tollé
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Tags:
amende, écologie, santé, Belgique, cigarette
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook