Société
URL courte
278
S'abonner

Affirmant qu'Apple utilise sa méthode brevetée de suivi de la fréquence cardiaque, un cardiologue américain a porté plainte contre la société en espérant recevoir une indemnité. En outre, il demande qu’un tribunal interdise à la société de recourir à son invention sans autorisation.

Dr Joseph Wiesel, qui enseigne à la NYU School of Medicine, a déposé, vendredi 27 décembre, une plainte contre le géant des technologies Apple devant un tribunal fédéral de Brooklyn, rapporte Bloomberg.

Le docteur affirme que l’Apple Watch, qui, grâce au capteur situé à l'arrière, peut mesurer la fréquence cardiaque et fournir des notifications de rythme cardiaque irrégulier, viole sa méthode brevetée de détection des troubles du rythme cardiaque.

Selon lui, son invention était pionnière dans la détection de la fibrillation auriculaire (un type de perturbation du rythme cardiaque) en surveillant «les rythmes de pouls irréguliers à partir d'une succession d'intervalles de temps».

Apple déjà signalé

Le cardiologue a déclaré qu'il avait contacté l'entreprise pour la première fois en septembre 2017, fournissant à Apple des informations détaillées sur son brevet.

«Apple a refusé de négocier de bonne foi, afin que ce procès puisse être évité», a indiqué Wiesel dans sa plainte.

Maintenant, il souhaite que le tribunal ordonne à Apple de lui payer des redevances et, en outre, d'interdire à la société d'utiliser son invention sans autorisation.

Lire aussi:

Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Elle promène son chien et tombe sur un lionceau près de Perpignan – photo
Une histoire d’amour coûte la vie à un jeune Marocain
Tags:
Brooklyn, rythme cardiaque, Apple Watch, Apple
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik