Société
URL courte
4812
S'abonner

Rapportant avoir été touchées aux seins et harcelées par des visiteurs du parc américain Disneyland, trois animatrices déguisées en Mickey, Minnie et Donald ont porté plainte auprès de la police, annonce la presse locale.

Des animatrices revêtues de costumes Mickey, Minnie et Donald dans le plus grand Disneyland du monde, en Floride, ont déposé plainte auprès de la police contre le comportement inapproprié de visiteurs pour attouchements, relatent les médias locaux.

Dans leurs déclarations, les employées jouant Minnie et Donald assurent avoir été harcelées. La troisième plainte, émanant d’une femme déguisée en Mickey, évoque une blessure légère causée par un client.

Le comportement inapproprié de visiteurs

Le 3 décembre, une femme de 60 ans a demandé la permission d'embrasser le masque d’une jeune femme déguisée en Donald, au Royaume des animaux. L’animatrice a accepté, mais la dame l’a attirée à elle et a commencé à lui toucher les seins, selon la presse qui se réfère au rapport de la police. La jeune femme a essayé de s'éloigner mais son agresseur était déterminé. Selon le rapport, cette femme a passé ses mains sous le costume de l’actrice et a commencé à lui «toucher fiévreusement les seins et le soutien-gorge».

Le lendemain, une femme de 36 ans qui joue le rôle de Minnie a été victime d’un visiteur du parc. L’homme, originaire du Minnesota et âgé de 61 ans lui a enserré la poitrine trois fois alors qu'elle posait pour une photo avec lui et sa femme.

Il a été confondu par la photo, et le 5 décembre, une autre plainte a été déposée contre lui par un autre employé du parc. Le perturbateur a ensuite été interdit de se rendre à Disneyland. L'animatrice n'a pas porté plainte.

Dans le troisième cas, il s’agit d’une histoire qui a eu lieu le 4 décembre. Une animatrice de 36 ans costumée en Mickey a été approchée par une famille de plusieurs personnes avec un enfant de 2 ans, que l'immense souris a manifestement effrayé. La grand-mère de l'enfant a essayé de lui montrer que Mickey ne lui ferait pas de mal et a tapé la mascotte cinq fois sur la tête, selon le rapport de police. Suite à cela, selon les dires de l’actrice, son masque géant de Mickey a glissé de sa tête, ce qui lui a froissé un muscle du cou. La femme a dû aller à l'hôpital, mais la police a refusé d'enregistrer sa plainte.

La position de la direction de Disneyland

Un représentant de l'entreprise américaine, au cours d’une interview à la BBC, a expliqué que Disney appuyait les plaintes de ses employés.

«Au travail, tout le monde doit se sentir en sécurité et nous appelons tous les employés à signaler tout désagrément», a déclaré le porte-parole, ajoutant que les parcs étaient patrouillés par la police, qui avait le droit d'intervenir dans de telles situations.

Au cours des décennies d'existence du parc, des dizaines de visiteurs ont été accusés de comportement inapproprié, de toucher les animateurs, des visiteurs et d'autres violations, rappelle la BBC.

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
plainte, harcèlement, États-Unis, Disneyland
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook