Société
URL courte
6161
S'abonner

«Finir l’année en sauvant une vie, c’est la finir en beauté». Une femme de 53 ans a eu un malaise cardiaque alors qu’elle faisait ses courses dans un marché de Marseille. Les policiers qui étaient en patrouille à proximité sont intervenus pour lui fournir une assistance médicale et lui ont ainsi sauvé la vie… le jour de son anniversaire.

Quatre policiers de Marseille sont venus au secours d'une femme de 53 ans qui faisait un malaise cardiaque, en plein centre-ville, le 31 décembre 2019. Leur intervention lui a sauvé la vie, relate France Info.

La femme s’est effondrée sur le marché des Capucins. Les policiers étaient en patrouille à proximité et ont été alertés par des passants. Ils ont rapidement réagi en faisant appel aux secours et ont immédiatement porté assistance à la malade, qui célébrait son anniversaire.

Des vendeurs à la sauvette aident les policiers

Les fonctionnaires, formés aux premiers secours, lui ont administré un massage cardiaque et un bouche-à-bouche. «On a réussi à la récupérer, on était contents. Finalement, on l’a perdue de nouveau: elle ne respirait plus, elle n’avait plus de pouls. On a refait des massages cardiaques et du bouche-à-bouche jusqu’à l’arrivée des pompiers, on avait réussi à la récupérer», a raconté un policier au média.

«Les vendeurs de cigarettes à la sauvette que nous contrôlons tous les jours ont formé une chaîne humaine pour nous laisser travailler et écarter les curieux», a raconté au Parisien le brigadier encadrant la patrouille.

​La femme a été hospitalisée et ses jours ne sont plus en danger.

«Finir l’année en sauvant une vie, c’est la finir en beauté», a confié l’un des agents.

Lire aussi:

Voici pourquoi il ne faut jamais conserver les œufs dans la porte d’un réfrigérateur
Des robots-animaux filment la chasse à couper le souffle d’un grand requin blanc – vidéo
Un plongeur parvient à filmer de près un gigantesque requin blanc en Floride – vidéo
Tags:
police, France, Marseille
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook