Société
URL courte
2147
S'abonner

Un dentiste d’Alaska, qui avait arraché la dent d’une patiente alors qu’il se tenait sur un hoverboard en mouvement en étant filmé, a été reconnu coupable le 17 janvier pour, entre autres, assistance médicale frauduleuse et mise en danger d’autrui. La sentence sera prononcée en avril.

La justice américaine a finalement rendu son verdict le 17 janvier à l’encontre d’un dentiste d’Alaska, Seth Lookhart, après que ce dernier a arraché la dent d’une patiente en se tenant en équilibre sur un hoverboard.

En plus d’être accusé de faute professionnelle, M.Lookhart était également soupçonné de fraude, de vol et d'escroquerie.

Selon un communiqué diffusé par le Alaska Department of Law, l’homme a ainsi été déclaré coupable notamment d’assistance médicale frauduleuse, de pratique illégale de la dentisterie ou encore de mise en danger d’autrui.

Le dentiste connaîtra sa condamnation le 30 avril.

Vidéo qui fait le buzz

Les faits remontent à 2016. Lorsqu’une patiente vient pour un rendez-vous avec le dentiste, il procède au traitement tout en se trouvant sur un hoverboard. Le collègue de l’homme filme toute la scène. Par la suite, Seth Lookhart envoie la séquence à ses amis et ses proches en plaisantant sur une «nouvelle forme de soins».

La cliente, quant à elle, ignore ce qu’il se passe. Elle s’en rend compte après que les forces de l’ordre la contactent à propos de cette vidéo visiblement fuitée. Des poursuites judiciaires ont été entamées contre le dentiste en 2017. Depuis lors, il a été interdit d’exercer.

Lire aussi:

«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Nouvelle nuit de violences urbaines en banlieue lyonnaise, plus d’une dizaine de voitures incendiées – images
Les pilotes d'un Boeing 737 MAX arrêtent un moteur en plein vol
Tags:
dentiste, dent, Alaska
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook