Société
URL courte
Mort du basketteur Kobe Bryant dans un crash d'hélicoptère (13)
4142
S'abonner

En direct, un journaliste vedette de la chaîne télévisée américaine ABC a déclaré que Kobe Bryant avait péri dans le crash d’un hélicoptère avec ses quatre filles, au lieu d’une seule. Il a été suspendu, rapportent les médias.

Pour avoir annoncé par erreur en direct que Kobe Bryant et ses quatre filles étaient à bord du même hélicoptère et avaient péri ensemble, Matt Gutman, un journaliste vedette de la chaîne américaine ABC a été suspendu, malgré le fait qu’il s’est amendé en direct et également sur les réseaux sociaux plus tard, auprès des téléspectateurs ainsi que de la famille du basketteur.

«J'ai inexactement rapporté que les quatre enfants de Kobe Bryant étaient à bord de l’hélicoptère. C'était incorrect. Je m'excuse auprès de la famille de Kobe, de ses amis et de nos téléspectateurs», a déclaré le journaliste.

Toutefois, de nombreuses personnes ont insisté pour que la chaîne licencie le journaliste, relatent les médias.

Pourtant, sans céder complètement à la pression, la chaîne n’a que temporairement suspendu Matt Gutman. Selon le porte-parole d’ABC News, le journaliste n’a pas respecté les normes éditoriales:

«La communication exacte des faits est la pierre angulaire de notre journalisme».

Le destin professionnel du journaliste reste en suspens.

Les morts tragiques de Kobe Bryant et de sa fille

Neuf personnes présentes, y compris la légende de la NBA Kobe Bryant et sa fille de 13 ans, Gianna, ont péri dans le crash d'un hélicoptère au nord-ouest de Los Angeles, le 26 janvier.

Dossier:
Mort du basketteur Kobe Bryant dans un crash d'hélicoptère (13)

Lire aussi:

Pandémie, en continu: le PIB devrait s'effondrer de près de 10% au 2e trimestre en Allemagne
La visite d’Emmanuel Macron en Seine-Saint-Denis provoque des attroupements en plein confinement – vidéo
Un pont s'effondre en Italie au moment du passage d'une camionnette - vidéo
Tags:
erreurs, Kobe Bryant, journalistes, ABC
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook