Société
URL courte
2260
S'abonner

Stephen King a dit «non» à Facebook. Le célèbre auteur américain a affirmé douter de la capacité du réseau social à «protéger la vie privée» des internautes.

Dans une récente publication sur Twitter, Stephen King a annoncé sa décision de supprimer sa page Facebook, mécontent du flot de fausses informations qui y circule.

«Je quitte Facebook. Je ne suis pas à l'aise avec l’avalanche de fausses informations autorisée par sa publicité politique, et je ne suis pas confiant dans sa capacité à protéger la vie privée de ses utilisateurs.»

Il a proposé à ses abonnés de le suivre sur Twitter. Les admirateurs de l’auteur de Shining ont largement salué sa décision, certains affirmant avoir quitté ce réseau social depuis longtemps.

La prise de position de King a déclenché l’apparition du hashtag #DeleteFacebook.

Scandale de Cambridge Analytica

En 2018, Facebook a été impliqué dans le scandale de Cambridge Analytica, déclenché suite au détournement à des fins politiques des données de 87 millions d'utilisateurs. Deux ans plus tard, le 28 janvier, Facebook a lancé son outil Off-Facebook Activity, qui permet d’obtenir les données collectées via des applications ou des sites Web, même lorsque l’application n’est pas utilisée.

Lire aussi:

Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Miss France 2020 sauvée par les pompiers lors d’un incendie dans son immeuble à Paris
Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Tags:
réseaux sociaux, écrivains, Stephen King, Facebook
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook