Société
URL courte
191839
S'abonner

Un Afro-Américain de 52 ans a kidnappé une femme blanche et l’a forcée à regarder une minisérie de neuf heures sur l’esclavage remplie de scènes très violentes pour qu’elle «comprenne son racisme», relate un journal local.

Une femme blanche a été kidnappée et forcée à regarder la minisérie de neuf heures «Roots» à Cedar Rapids, dans l'Iowa, rapporte le journal local The Gazette. Le 17 février, la police de la ville a interpellé Robert Noyes, 52 ans.

La femme, qui n'était pas décrite comme étant blanche dans les rapports précédents, aurait été forcée de s'asseoir avec lui «afin qu'elle puisse mieux comprendre son racisme».

La plainte note également que Noyes l’a menacée, lorsqu'elle tentait de partir, de la tuer et de répandre «les parties de son corps sur [la route] Interstate 380 sur le chemin de Chicago».

Selon The Gazette, il fait actuellement face à des accusations de harcèlement au premier degré et de séquestration. Le média ne révèle pas plus de détails.

Scènes violentes

La minisérie «Roots» raconte l’histoire d'une famille afro-américaine sur plusieurs générations, à commencer par Kunte Kinte, un guerrier africain vendu en esclavage, jusqu'aux ses arrières petits-enfants qui luttent pour leur liberté pendant la guerre civile.

Des mutilations, viols et agressions y sont montrés.

Lire aussi:

Décrue de l’épidémie: le miracle Macron a-t-il eu lieu?
La Russie proscrit l'hydroxychloroquine contre le Covid-19
Un attentat néonazi contre une loge maçonnique en Moselle déjoué
Etrange ballet d’objets lumineux dans le ciel d’Alger
Tags:
documentaire, Blancs, Noirs, Afro-américains, kidnapping, kidnapper
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook