Société
URL courte
280
S'abonner

Le coronavirus touche toutes les personnes quelle que soit leur ethnicité. Cet avis a été partagé par un expert russe en biomédecine lors d’une interview accordée à Sputnik. Selon lui, tous les âges sont en outre exposés, y compris les enfants de moins de 12 ans bien que ces derniers souffrent d’une forme plus bénigne de la maladie.

Le risque d’exposition au coronavirus ne dépend pas de l’ethnicité, a indiqué le 28 mars à Sputnik Mikhail Schelkanov, chef du laboratoire d'écologie des micro-organismes de l'École de biomédecine de l'université fédérale d'Extrême-Orient.

«Il n'y a aucune preuve scientifiquement étayée que l'appartenance ethnique puisse améliorer ou affaiblir l'action du virus», a expliqué Mikhail Schelkanov.

Par contre, l'âge est un facteur d'aggravation:

«On sait que les enfants de moins de 12 ans souffrent de cette maladie moins souvent et sous une forme plus bégnine, ce qui est statistiquement justifié et nous en connaissons le mécanisme moléculaire. Mais cela ne veut pas dire qu'ils doivent être exclus du groupe à risque».

Les personnes d'âge moyen sont aussi touchées

Il a ajouté qu'avec l'âge les gens tombent dans d'autres groupes à risque en souffrant notamment de surpoids et de maladies cardiovasculaires. Cependant, les personnes d'âge moyen ne sont en aucun cas davantage protégées.

Auparavant, des microbiologistes chinois avaient déterminé à quel moment une personne infectée au Covid-19 était la plus contagieuse. Selon leur étude, la contagiosité maximale est atteinte pendant la semaine suivant l’apparition des premiers symptômes.

Lire aussi:

Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un syndicat de police s’amuse d’une intervention violente et outre les internautes – vidéo
Tags:
biomédecine, maladies, Covid-19, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook