Société
URL courte
Propagation du coronavirus - avril 2020 (210)
26825
S'abonner

Enceinte de six mois, Carrie Symonds, fiancée de Boris Johnson qui avait été infecté par le coronavirus, a déclaré sur Twitter avoir eu elle aussi des symptômes de cette maladie la semaine dernière. Cependant, son diagnostic n’a pas été confirmé car elle n’a pas encore été testée.

La fiancée enceinte du Premier ministre britannique testé positif au coronavirus, suspecte elle aussi d’avoir contracté cette maladie, a-t-elle annoncé sur Twitter.
«La semaine dernière, je suis restée au lit avec les principaux symptômes du coronavirus. Je n’avais pas besoin de faire un test, et je me sens plus forte et je me remets», a écrit Carrie Symonds.

​Dans un tweet suivant, elle a souligné les inquiétudes liées au développement du coronavirus pendant la grossesse, et a conseillé aux femmes enceintes de lire des instructions «rassurantes».

Le premier enfant du couple verra le jour au début de l’été, précisent les médias britanniques.

Situation au Royaume-Uni

Fin mars, Boris Johnson a déclaré avoir été contrôlé positif au Covid-19. Il a développé une fièvre et une toux mais a continué à exercer ses fonctions pendant l’auto-isolement. Auparavant, le Premier ministre avait abandonné sa stratégie de mitigation, selon laquelle les citoyens deviennent résistants au virus après la contamination de 60% de la population. Selon les calculs des scientifiques, une telle stratégie aurait conduit à la mort d’environ 250.000 personnes.

Afin d’éviter ce scénario, le Royaume-Uni a également mis en place des mesures renforcées pour diminuer la propagation du virus.

Selon les chiffres de l’université Johns-Hopkins, au moins 42.000 cas de contamination ont été recensés au Royaume-Uni et plus de 4.300 décès. L'Europe reste le continent le plus durement touché par la pandémie avec un total de plus de 46.000 morts pour plus de 627.000 cas officiellement enregistrés.

Dossier:
Propagation du coronavirus - avril 2020 (210)

Lire aussi:

Plus de 1.500 militaires français se déploient dans les Alpes pour faire face à «l’affrontement majeur»
Un homme condamné après avoir refusé de serrer la main d’une préfète
Le président de l’UFC accuse McGregor d’avoir fait «l’une des choses les plus sales», l’Irlandais rétorque
Menace de reconfinement: un «règlement de compte contre la population»?
Tags:
grossesse, Université Johns-Hopkins, Royaume-Uni, Covid-19, Boris Johnson
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook