Société
URL courte
3141
S'abonner

Un témoin a filmé un requin de plus de trois mètres de long nageant tranquillement le long d’une plage espagnole à proximité immédiate du sable. L’absence d’activité dans l’eau liée au confinement serait à l’origine de cette irruption.

Les animaux sauvages continuent d’investir les zones délaissées par les humains pendant le confinement établi pour lutter contre le coronavirus. Un requin de trois à quatre mètres de long s'est ainsi approché le 3 mai de la plage de Calahonda à Grenade, en Espagne, relate le journal local Ideal.

Un témoin a filmé et partagé sur Internet une vidéo montrant le squale nager calmement près du rivage.

Selon la source, la réduction du trafic maritime et le manque d'activité humaine dans l'eau ont permis à ce spécimen de s'approcher du littoral.

Des bienfaits pour la nature

Alors que plusieurs pays sont confinés pour lutter contre la propagation du Covid-19, de nombreuses espèces d’animaux ont été repérées partout dans le monde en train d’explorer les villes désertes.

Des manchots du Cap ont été aperçus dans une ville d’Afrique du Sud, un ours dans la ville italienne de Molveno ainsi que des cygnes et des poissons dans les canaux de Venise. Des témoins ont également vu un troupeau de chèvres se promener paisiblement dans les rues d’une station balnéaire du Pays de Galles, tandis que des sangliers ont investi la ville israélienne de Haïfa et des moutons ont été aperçus sur le parking d’un McDonald’s au Royaume-Uni.

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
Tags:
confinement, plage, Espagne, requins, animaux
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook