Société
URL courte
3829
S'abonner

La société Rolls-Royce a réalisé un modèle de son SUV Cullinan à l'échelle 1:8 qui demande 450 heures de travail et est composé de plus d’un millier de pièces.

Le concepteur de voitures de luxe Rolls-Royce vient de dévoiler le prix de son modèle Cullinan. Il décollera à 17.000 dollars (un peu plus de 15.500 euros), car il s’agit d’un modèle à l’échelle 1:8. Pourtant, à ce prix il est possible de se payer une voiture grandeur nature.

Le modèle est si bien travaillé que sans les mains gantées sur la vidéo, il serait presque impossible de dire qu'il s'agit d'une maquette.

Rolls-Royce précise que le modèle est minutieusement conçu à la main à partir de plus de 1.000 pièces dont l’assemblage prend jusqu'à 450 heures de travail.

«Les petites choses font la perfection, mais la perfection n'est pas une petite chose», a déclaré Henry Royce dont la phrase est reprise dans la vidéo.

Chaque modèle est peint et poli à la main en utilisant la même peinture que pour les «vraies» voitures, indique le site Rolls-Royce.

En nombre limité

Ces modèles uniques sont dotés de ports d’alimentation USB et comprennent des fonctions d'ouverture et de fermeture des portes, ainsi qu’un compartiment à bagages, un compartiment moteur et un éclairage DEL télécommandé.

«Les quantités sont limitées, veuillez vous renseigner auprès de votre concessionnaire pour connaître la disponibilité», fait remarquer le site.

Et même si le prix décolle à 17.000 dollars, il pourra facilement monter en flèche avec des couleurs personnalisées et des options sur mesure.

Lire aussi:

Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Les anciens amis du terroriste de Conflans témoignent
«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Tags:
modèle, véhicule, Rolls Royce
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook