Société
URL courte
1285
S'abonner

En février dernier, un petit chien habitant à Wuhan a accompagné son maître à l‘hôpital où celui-ci avait été transféré pour une pneumonie due au Covid-19. Malheureusement, son humain n’a pas survécu mais l’animal est resté à l’attendre pendant trois mois, méritant le surnom de Hachiko.

Le maître chinois d’un petit chien tombé malade au mois de février et il lui a été diagnostiqué une pneumonie coronarienne, ce qui a entraîné son hospitalisation. Son compagnon à quatre pattes l’a suivi et est resté à l’attendre devant l’hôpital, à Wuhan, d’où l’épidémie de Covid-19 a essaimé en décembre dernier, fait savoir l’Oriental Daily. Malheureusement, son maître ne s’est pas rétabli et est décédé. Ignorant qu’il ne reviendrait pas, le canidé a patiemment attendu, refusant de s’en aller.

Lorsque, début avril, la patronne de l’épicerie près de l’hôpital a constaté que le chien n'était toujours pas parti, elle l'a baptisé Xiaobao, Petit trésor, et a commencé à s’occuper de lui.

De nombreux soignants et patients ont vu Xiaobao attendre chaque jour son propriétaire et l’ont même décrit comme «une version réaliste» de Hachiko, ce chien de race Akita devenu célèbre pour avoir, pendant près de dix ans, attendu son maître tous les jours, à la gare, après la mort de ce dernier. La propriétaire du magasin a essayé de ramener Xiaobao chez elle pour l’adopter, mais le chien est retourné à l'hôpital.

À la recherche d’un nouveau foyer

Chaque fois qu'un étranger entre dans l’épicerie, Xiaobao l'examine attentivement, a-t-elle raconté au journal.

«Bien que Xiaobao ne puisse pas parler, nous comprenons qu'il est toujours à la recherche de son maître», a-t-elle confié.

Toutefois, comme les normes sanitaires n’autorisent pas les animaux dans le magasin et parce que certains patients pourraient avoir peur du chien, Xiaobao ne pouvait pas rester. La propriétaire de l’épicerie a alors appelé une association de protection des animaux pour trouver un nouveau foyer au petit chien.

En voyant arriver les représentants de l’association, Xiaobao a eu peur, mais ceux-ci, pour gagner la confiance de l’animal, ont passé environ une demi-heure à jouer avec lui en plein milieu du magasin. La relation établie, le chien leur a permis de le prendre en laisse et les a suivi.

Lire aussi:

Un octogénaire décède après avoir été bousculé et insulté à la caisse car jugé «trop lent» dans le 92
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
Tags:
décès, hôpital, Wuhan, chiens, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook