Société
URL courte
562
S'abonner

Participant à une sortie aquatique à Tahiti, une jeune femme a été mordue à la jambe par un requin lors du nourrissage des squales, pratique interdite, ce qui l’a incitée à porter plainte contre le centre de plongée. Le patenté sera jugé en juin pour blessures involontaires aggravées et violation du code de l’environnement.

Après avoir été attaquée par un requin pendant une sortie dans la Vallée blanche en Polynésie française, une femme a porté plainte contre le prestataire qui s’avère avoir enfreint le code de l’environnement, rapporte TNTV News.

La plongeuse a été mordue à la jambe le 17 mai pendant le nourrissage des requins, pratique interdite par la loi. Sa blessure a requis plusieurs points de suture, et elle a reçu dix jours d’Incapacité totale de travail (ITT).

Les chefs d’accusation

Suite au dépôt de sa plainte, le parquet a chargé la brigade nautique de mener les investigations.

Connu par la justice pour des faits similaires, le prestataire touristique est accusé d’avoir causé des blessures involontaires aggravées, d’avoir violé le code de l’environnement, ainsi que d’avoir exposé les autres participants à un risque de mort ou de blessures, précise le média.

De plus, le centre de plongée en question n’a pas déclaré les faits devant les autorités, alors que tout accident nécessitant une intervention hospitalière sous 48 heures doit l’être, poursuit TNTV News. Des sanctions administratives sont encourues.

Entendu par la justice, le patenté a été placé sous contrôle judiciaire et sera jugé le 9 juin pour l’ensemble des faits.

Lire aussi:

Alerte à la bombe: l’Arc de triomphe évacué - images
Didier Raoult: «C’est quelque chose que je ne prédisais pas»
Covid-19: des «super-contaminateurs» dans la nature? Un médecin appelle à changer la politique de test
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Tags:
plongée, justice, Tahiti, requins
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook