Société
URL courte
145629
S'abonner

Des combattants de l’UFC, dont certains ont déjà été vus en train d’essayer de calmer les gens indignés par la mort de George Floyd, pourraient contribuer à rétablir l’ordre dans les rues des villes américaines, estime le président de l’UFC, Dana White.

Commentant la récente apparition de Jon Jones dans des rues d’Albuquerque en train de protéger sa ville contre le vandalisme, Dana White, chef de l’UFC, a apprécié les actions de son combattant.

D’après lui, le champion de l’UFC a vraiment fait peur aux hommes au visage masqué lorsqu’il les a obligés à lui remettre des bombes de peinture qu’ils utilisaient pour taguer des bâtiments, comme le montre une vidéo postée récemment par Jon Jones sur son compte Instagram.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Jon Bones Jones (@jonnybones) le

«Je pense que je devrais peut-être envoyer des combattants de l'UFC dans les rues pour arrêter cette merde», a-t-il déclaré dans un podcast du cascadeur Steve-O.

Un ex-star de l’UFC descend dans la rue

Jon Jones n’a pas été le premier combattant de l’UFC à décider de calmer des manifestants qui protestent depuis plusieurs jours contre la mort de George Floyd. Lundi 1er juin, l’ancien champion de l’UFC Chuck Liddell s’est mêlé à la foule en colère à Huntington Beach, en Californie, pour persuader les manifestants de poursuivre leurs protestations de manière pacifique.

L’homicide de George Floyd, récemment confirmé par l’autopsie officielle, a déclenché des manifestations et des affrontements à Minneapolis et dans d’autres grandes villes américaines.

Lire aussi:

Gérald Darmanin réagit à la plainte pour viol qui le vise
Renaud sort une chanson surprise où il défend le Pr Raoult - vidéo
«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
Tags:
Jon Jones, Dana White, George Floyd, États-Unis, Ultimate Fighting Championship (UFC)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook