Société
URL courte
999
S'abonner

En pleine pandémie, un enfant né en Argentine a été nommé d’après le coronavirus. Les parents l’ont ainsi appelé «Ciro Covid». Ce choix inattendu n’a pas plu à l’hôpital où il est venu au monde ni sur les réseaux sociaux.

En Argentine, les parents d’un enfant né dans la province de Santa Fe se sont inspirés à leur manière de la pandémie dévastatrice. Ils ont ainsi appelé leur bébé «Ciro Covid», selon une photo de l'acte de naissance devenue virale sur Twitter.

Le petit Ciro Covid est né par césarienne au mois d’avril et pesait 3,2 kilogrammes.

«Ils parlaient du fait que leur bébé allait devenir célèbre parce qu'il était né dans un moment difficile pour tout le monde, et que cela allait faire de lui un petit homme fort!», a confié auprès du Diario Ceres la grand-mère paternelle de l’enfant, en ajoutant que ce choix «a touché [leur] cœur».

«Manque de respect»

Même si la décision des parents a été saluée par leurs proches, cela n’a pas été le cas ni pour l’hôpital qui a accueilli le nouveau-né, ni pour certains utilisateurs de Twitter.

Les autorités de l’institution médicale se sont dites «particulièrement désolées» que cette situation ait eu lieu dans leur hôpital, auprès d’El Litoral:

«Je pense que c'est un manque total de respect pour les milliers et les milliers de personnes qui sont mortes suite à ce virus».

Le témoin interrogé par le média a également estimé que tout cela lui «semble totalement inapproprié».

Ce n’est pas le premier cas

Le petit Ciro Covid n’est pas le premier à avoir hérité du nom du virus pandémique. Ainsi, des couples philippin et indien ont également appelé leurs enfants d’après le Covid-19. La petite Philippine s’appelle Covid Marie, alors que les jumeaux indiens ont été nommés Corona et Covid, selon des médias locaux.

Lire aussi:

Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
Une rixe entre militaires et policiers se termine par deux blessés et trois gardes à vue
Assassinat du général Soleimani: Téhéran dévoile ceux qui seront ciblés par vengeance
Tags:
Covid-19, Argentine, enfants, bébé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook