Société
URL courte
Par
791
S'abonner

Le risque de récidive chez le célèbre violeur d’enfants belge Marc Dutroux reste «très élevé», selon le rapport préliminaire établi à la suite d’une nouvelle évaluation de son état mental. Son avocat Me Bruno Dayez a affirmé que les résultats de l’expertise étaient «encore pire pour [son client] que ce qu’[il] craignai[t]».

L’auteur du viol et du meurtre de plusieurs jeunes filles entre 1995 et 1996, Marc Dutroux, présente un risque «élevé» de récidive, selon le rapport des experts psychiatriques qui devaient examiner de nouveau le violeur belge, relate SudPresse.

«Je confirme, le rapport psychiatrique préliminaire de mon client est mauvais et même très mauvais pour lui. Encore pire que ce que je craignais!» a annoncé l'avocat de Marc Dutroux, Me Bruno Dayez, en commentant les résultats de cette nouvelle expertise lancée en octobre 2019.

La date de la prochaine audience devant le tribunal de l'application des peines (TAP) n’a pas encore été fixée.

Libération sous conditions?

Cette nouvelle évaluation psychiatrique a été ordonnée par le TAP à la suite de la demande des avocats du criminel, autrefois diagnostiqué psychopathe, les deux dernières datant de 2013 et 2015.

Les avocats espéraient ainsi obtenir la libération conditionnelle d’ici 2021 de Marc Dutroux, détenu depuis 23 ans pour avoir enlevé et séquestré six jeunes filles, d’en avoir tuées quatre et d’avoir commis des abus sexuels sur elles.

Lire aussi:

Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
Fiasco du vaccin français: «Nous assistons au dépérissement total de l’industrie française»
Référendum climat: «Emmanuel Macron est le plus grand prestidigitateur qu’on ait eu depuis très longtemps»
Tags:
expertise, Belgique, abus sexuel, viol
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook