Société
URL courte
Par
0 45
S'abonner

Prenant le risque de ruiner sa réputation, Kim Kardashian a insisté en 2018 pour collaborer avec Donald Trump et semble ne pas le regretter. En effet, la star américaine envisage de poursuivre ce travail avec le Président américain dans le domaine de la réforme carcérale, son implication ayant déjà conduit à la libération de quelques détenus.

Invitée de l’émission Netflix de David Letterman «My Next Guest Needs No Introduction», Kim Kardashian West a été interrogée sur sa collaboration avec Trump.

Ce nouvel épisode tourné avant la pandémie ne sortira que ce mercredi, mais le Daily Beast a relayé des parties de cette interview.

Après avoir refusé de critiquer Donald Trump et de dévoiler pour qui elle comptait voter à la présidentielle, Kim Kardashian a évoqué sa collaboration avec son administration pour laquelle elle s’est dite «très reconnaissante».

En 2018, Kim Kardashian s’est rendue pour la première fois à la Maison-Blanche pour discuter de la réforme de la justice pénale et notamment pour plaider la clémence envers Alice Marie Johnson, mère de famille emprisonnée pour son implication dans un trafic de drogue. Condamnée à perpétuité, elle a passé 21 ans en prison et a été finalement graciée par Donald Trump.

«Croyez-moi, tout le monde me téléphonait: "Si vous osez entrer dans cette Maison-Blanche, votre réputation est finie." Et moi je disais: "Je dois le faire ou ces gens n'auront aucune chance"», a déclaré Kardashian face à l’animateur américain.

Une expérience qui semble ne pas avoir épuisé Kim Kardashian qui a déclaré:

«J'espère que pour les prochaines multiples administrations, je travaillerai avec la Maison-Blanche, en les aidant avec les clémences.»

La star a déjà obtenu la libération de cinq personnes.

Candidature surprise de Kanye West

Kanye West a annoncé sa candidature à la présidentielle américaine sur Twitter le 4 juillet. Il portait une casquette rouge «Make America Great Again» lors d'une rencontre avec Donald Trump à la Maison-Blanche en 2018, mais a assuré depuis qu'il ne soutenait plus le Président.

Fin août, le rappeur américain a déposé sa candidature dans l’État de Louisiane, laquelle a été acceptée. Kanye West figurera ainsi parmi les candidats à la présidentielle en Louisiane, rapporte la chaîne ABC. Il s’y présente en tant que candidat du «Birthday Party», avec celle qu’il a choisie en tant que potentielle vice-présidente, Michelle Tidball.

Lire aussi:

Une voiture a percuté la grille d’entrée de la chancellerie d’Angela Merkel à Berlin - photos, vidéo
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
Des lance-roquettes multiples US déployés en Roumanie: «un message» pour la Russie, selon Forbes
Les bars ne rouvriront pas avant le 1er février, selon Europe 1
Tags:
peine de prison, prison, présidence américaine, Donald Trump, Kanye West, Kim Kardashian
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook