Société
URL courte
Par
472
S'abonner

À l'exception de YouTube, aucun réseau social ne permet d’exprimer sa désapprobation vis-à-vis d’un post. Toutefois, le magazine Gizmodo rapporte que Twitter pourrait intégrer cette option bientôt.

Twitter envisage d’introduire un bouton «dislike» (je n'aime pas), par opposition au «like», relate le magazine Gizmodo se référant aux tweets des développeurs du réseau social.

Selon son chef de produit Kayvon Beykpour, c’est une option que Twitter étudie, sans pour autant être une priorité. Pour l’entreprise, il est plus important de limiter la diffusion de fausses informations et d'empêcher le harcèlement sur sa plateforme.

L’éventuel système des «like» et «dislike»

Deux options existent pour permettre à ses utilisateurs d'exprimer leur désaccord: un simple bouton «dislike», comme sur YouTube, ou un système de vote, comme sur le forum Reddit. Dans le dernier cas, les utilisateurs peuvent voter contre un post pour le faire descendre dans l'algorithme du fil d'actualité et qu'il disparaisse des résultats en tête.

Le bouton «dislike» est réclamé depuis longtemps sur Facebook, mais le réseau social s'y refuse. En revanche, la plateforme propose de réagir aux publications avec des émoji, dont la «colère», en complément du «like».

«Il y a quelque chose de si simple à propos du bouton "j'aime"… mais donner aux gens plus de moyens d’exprimer plus d’émotions serait puissant. Nous devons trouver la bonne façon de le faire afin que cela finisse par être une force pour le bien, pas pour le mal et de dévaloriser les messages que les gens publient», a déclaré Mark Zuckerberg lors d’une conférence de presse en 2014.

Lire aussi:

Macron: quand «votre famille parle l'arabe, c'est une chance pour la France»
Caricatures de Mahomet: Daech «prépare des attentats en Europe à Noël», selon un ex-agent du MI6
L’hiver arrive: la France est-elle dans une situation «prérévolutionnaire»?
Une «méga-catastrophe» menace les États-Unis, selon des experts
Tags:
j'aime, Twitter, Twitter, Inc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook