Société
URL courte
Par
2234
S'abonner

L’activité sexuelle des Français a repris lors de ce second confinement, à en croire un sondage de l’IFOP. Avec des règles un peu moins strictes, la population s’est plus adonnée aux plaisirs simples de la vie que lors de la première vague de Covid-19, quitte à braver les interdits. Retour sur des chiffres édifiants.

Le reconfinement a affecté le quotidien des Français. Tout a été chamboulé: des déplacements aux loisirs, en passant par les interactions sociales et jusque dans la chambre à coucher.

Mais alors que le moral de la population est en baisse, l’activité sexuelle a repris de plus belle, selon la dernière enquête d’opinion IFOP pour Gleeden. Le sondage révèle un regain de 14% des rapports sexuels cet automne. Un retour qui s’explique par un reconfinement allégé: le retour des enfants à l’école ou l’assouplissement du télétravail, une meilleure répartition du travail domestique et des célibataires prêts à braver les règles sanitaires pour rejoindre un partenaire (ou plus).

*Étude Ifop pour Gleeden réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 24 au 30 novembre 2020 auprès d’un échantillon de 2 017 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine.

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
«Une catastrophe»: Michel Cymes sur la suspension des activités physiques des enfants pendant la pandémie
Tags:
confinement, sexualité, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook