Société
URL courte
Par
11311
S'abonner

Une partie de camping sur une plage du sud de l’Australie a tourné au drame pour cette famille après que le père a disparu dans l’océan. Découvert quelques jours plus tard, son corps manifestait les signes d’une attaque de requin. Cependant l’autopsie a donné des réponses plus précises.

Сette photo d’un enfant en train de jouer sur une plage d’Australie alors que son père nageait à l’arrière-plan dans l’océan a fait récemment le tour dans des médias du pays. La raison? Au bout de quelques instants l’homme va disparaître dans les eaux, ce qui fera d’abord penser à une attaque de requin, écrit le site news.com.au.

​En effet, un grand requin blanc avait été repéré précédemment dans la région de Port MacDonnel et après quelques heures de recherches, la combinaison déchirée de l’homme a été découverte non loin du lieu de sa disparition.

Résultats d’une enquête

Finalement, ses restes ont été retrouvés quelques jours plus tard près de ce site touristique populaire. Malgré les traces laissées par les dents d’un requin, des médecins légistes pensent toutefois qu’il est décédé subitement d’une cause naturelle avant que son corps ne soit mangé par le prédateur.

«Bien que nous ne le saurons peut-être jamais avec certitude, sur la base des preuves dont nous disposons, nous pensons maintenant qu’il est très probable que Duncan ait souffert d’un épisode médical bien avant l’arrivée du requin», a déclaré sa famille citée par le média.

La famille s’est dite soulagée par les résultats de l’enquête, car elle sait désormais que leur mari et père est «décédé paisiblement dans l’eau» et n’a pas été dévoré vivant.

Lire aussi:

Un centre culturel turc des Vosges abritait une colonie de vacances clandestine
Déchéance de la nationalité pour les Algériens auteurs de graves préjudices aux intérêts de l’État
Refus de la laïcité chez les jeunes Français: jusque dans les salles de classe, le modèle américain s’impose
Le prototype Starship de SpaceX réussit son atterrissage, puis explose
Tags:
victimes, morts, requins, Australie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook