Société
URL courte
Par
71809
S'abonner

Une expédition russe a réussi à retrouver des bâtiments, notamment deux navires-hôpitaux, qui avaient participé à la Percée de Tallinn, cette opération d’évacuation de la Flotte soviétique de la Baltique qui a tourné au drame, faisant plus de 15.000 morts.

Des plongeurs russes ont découvert quatre navires soviétiques coulés pendant la Seconde Guerre mondiale, a appris à Sputnik le chef de l’expédition, Konstantin Bogdanov.

«Ils ont identifié dans le golfe de Finlande quatre bâtiments qui avaient participé à la Percée de Tallinn, immortalisant plus de 2.500 soldats», a-t-il indiqué.

Les navires gisent à une profondeur de 40 à 50 mètres au sud-ouest de l'île Mochtchny. Les chercheurs ont découvert à bord de chacun des cloches de quart dont deux révèlent clairement les noms.

«Presque tous les navires sont recouverts de filets, ce qui a compliqué les travaux. Des armes et des équipements militaires ont été retrouvés sur le pont et dans les cales», a détaillé Konstantin Bogdanov.

Selon lui, si la situation épidémiologique le permet, les chercheurs sous-marins russes et leurs collègues estoniens et finlandais organiseront une expédition pour identifier les navires de la Percée de Tallinn au large du Cap Juminda, dans les eaux estoniennes.

La catastrophe

Les quatre navires ont vécu leurs dernières heures le 29 août 1941, coulés par des frappes aériennes allemandes. Parmi eux, deux navires-hôpitaux: l’un transportait un millier de civils dont environ 850 blessés et l’autre venait d’embarquer quelque 670 blessés.

La Percée de Tallinn, appelée également catastrophe de Tallinn, s’est déroulée il y a 80 ans. C’est l’opération d’évacuation des principales forces de la Flotte de la Baltique depuis la capitale estonienne en direction de Kronstadt à la fin août 1941, une des pages les plus dramatiques de l’histoire de la Marine soviétique: sur 225 navires ayant quitté le port, 62 ne sont jamais arrivés, faisant plus de 15.000 morts.

Les recherches se sont étalées du 5 au 15 mai dans le cadre du projet «Hommage aux bâtiments de la grande Victoire. 180 miles jusqu’à Leningrad. Histoire de la percée de Tallinn sur la carte maritime moderne».

Lire aussi:

Orage dans le Doubs: des grêlons géants brisent tout – photos
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Tags:
catastrophe, navires, découverte, Seconde Guerre mondiale
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook