Société
URL courte
Par
3513195
S'abonner

Commentant la lenteur de la progression de la vaccination contre le Covid-19 à Bruxelles, le directeur de l'UZ Brussel, établissement hospitalier de la capitale belge, propose, entre autres, un moyen pour convaincre ceux qui n’ont pas encore sauté le pas: rendre leur vie «aussi difficile que possible».

Comment persuader les plus sceptiques de se faire vacciner contre le Covid-19? Déplorant le 11 août sur plateau de la chaîne de télévision flamande VRT le taux bas de la vaccination dans la capitale belge, Marc Noppen, directeur de l'UZ Brussel (établissement hospitalier de Bruxelles auprès de la Vrije Universiteit Brussel) a avancé non seulement d’«aller vers» ceux qui doutent pour les convaincre, mais aussi de leur rendre la vie «aussi difficile que possible». Le quotidien belge La DH Les Sports+ a traduit en français les propos de ce professeur et docteur en sciences de la santé.

Selon M.Noppen, il est ainsi compliqué d’«atteindre» certaines franges de la population qui ne s’est pas encore fait vacciner, car elles ne suivent pas les médias nationaux et «s'informent sur Internet ou dans les groupes WhatsApp».

«Nous devons aller nous-mêmes vers ces groupes. C'est comme cela que nous pourrons convaincre ceux qui peuvent être convaincus. Et en rendant la vie aussi difficile que possible pour les non-vaccinés», a-t-il déclaré lors de l’émission Terzake, cité par La DH Les Sports+.

Bruxelles à la traîne

Si le directeur de l'UZ Brussel a prononcé de tels propos controversés, c’est parce que, en comparaison avec la Flandre ou la Wallonie, la couverture vaccinale dans la région bruxelloise laisse à désirer. Ainsi, alors que 85% de la population de la Région flamande sont aujourd’hui pleinement vaccinés, cet indicateur est nettement moindre en Wallonie (76%) et encore moins significatif pour la capitale – 58% seulement –, précise le site sciensano.

Pour M.Noppen, ce faible taux constaté à Bruxelles est un «phénomène métropolitain typique», relate La DH Les Sports+. Dans le même temps, le professeur balaye toute comparaison avec Anvers, qui d’ailleurs totalise un nombre plus grand d’habitants que Bruxelles et qui n’éprouve pas les mêmes difficultés dans sa campagne vaccinale. Il argue que la capitale belge est l'unique «ville internationale» du pays, ce qui complexifie le processus de vaccination.

«Bruxelles compte 185 nationalités et 70 langues. Bruxelles est notre seule ville internationale en Belgique», explique-t-il dans la même interview, tout en reconnaissant que «nous avons trop attendu pour aller vers les citoyens et dans les quartiers».

À ce jour, 71,6% de la population belge a reçu au moins une dose du vaccin anti-Covid, et 65,2% des Belges ont été complètement vaccinés, toujours d’après sciensano.

Pass sanitaire belge

Tandis que, depuis le 9 août la France s’adapte à vivre avec le pass sanitaire désormais élargi aux cafés, restaurants, hôpitaux ainsi que tous les établissements de culture et de loisirs dès le premier client, la Belgique n’en est qu’à ses modestes débuts concernant ce dispositif. Selon un communiqué disponible sur le site info-coronavirus.be, la version belge du pass, le Covid Safe Ticket, à la disposition des personnes complètement protégées par la vaccination (vaccination complète depuis plus de deux semaines), qui présentent un certificat de rétablissement ou un test négatif récent, sera valable à compter de ce vendredi uniquement pour les événements en plein air réunissant au moins 1.500 personnes. À partir du 1er septembre, ceux à l’intérieur seront également concernés, est-il précisé.

Pour rappel, en France le dispositif qui a pour la première fois été mis en place le 9 juin, n’était initialement exigé qu’en cas d’événements accueillant plus de 1.000 personnes. Ensuite, à partir du 21 juillet son utilisation a d’abord été étendue aux lieux de loisirs et de culture recevant plus de 50 personnes puis, à partir du 9 août, généralisé pour la quasi-totalité des activités de la vie quotidienne.

Lire aussi:

La maison d’édition Nawa bientôt dissoute par Gérald Darmanin
Les chômeurs non vaccinés privés d’allocations en Autriche
La France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra pour consultations
Tags:
Covid-19, vaccination, Bruxelles
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook