Société
URL courte
Par
404163
S'abonner

Une phrase du site américain d'information le Hill, qui racontait l’histoire d’un homme mort des suites du Covid-19 bien qu’il ait été dûment vacciné, rend perplexe. Selon le média, l'état du Texan décédé «aurait pu être pire s'il n'avait pas du tout été vacciné».

Bien qu'entièrement vacciné, un Américain âgé de 76 ans et souffrant de diabète et de problèmes cardiaques est décédé du Covid-19, relate le site d’information texan Ksat.com le 10 août. Selon la fille du défunt, le fait que son père ait été vacciné a réduit ses souffrances. Cet avis est partagé par un médecin local, précise Ksat.com.

Décrivant la situation de l’homme en bref, le site d'information le Hill a produit une phrase pour le moins absurde.

«Les médecins ont déclaré que l'état du père aurait pu être pire s'il n'avait pas du tout été vacciné», affirme le Hill. Une déclaration ubuesque qui laissant les lecteurs s’interroger sur l’«état» qui peut potentiellement être pire que la mort…

Et «s'il n'avait pas reçu le vaccin»?

Même si son père vacciné, et qui d’ailleurs tenait à prendre toutes les précautions concernant le Covid-19, est mort des suites de cette maladie, la femme, contactée par Ksat.com croit toujours au vaccin contre le coronavirus.

«J'ai vu mon père, à quel point il était malade. Je ne peux pas imaginer combien il aurait souffert s'il n'avait pas reçu le vaccin», a déclaré la fille du défunt au média local.

D’après Jan Patterson, spécialiste des maladies infectieuses au centre hospitalier de l’université du Texas à Houston (UT Health), également interrogé par le site d’information texan, sur près de 9.000 personnes décédées du Covid-19 dans l’État depuis février, seules 43 étaient vaccinées. Il précise également qu’il s’agissait de personnes «très âgées» et qui avaient «des conditions sous-jacentes».

Aucun vaccin n’est efficace à 100%

Bien que leur efficacité ait été prouvée, aucun vaccin contre le Covid-19 ne garantit une protection totale. Ainsi, celle de la préparation de Pfizer/BioNTech est estimée à 91,3%, et celle de Moderna l’est à 94,1%. Le produit d’AstraZeneca a montré une moindre efficacité – à savoir 79% –, pourtant meilleure que chez Johnson & Johnson (66%). Quant au premier vaccin enregistré dans le monde, le russe Spoutnik V, il a été évalué à 91,6%.

Il est à préciser que ces résultats ont été obtenus lors des essais cliniques effectués contre la version initiale du coronavirus. Ainsi, la performance des préparations peut en réalité s’avérer moins impressionnante face à différents variants, y compris le Delta aujourd'hui majoritaire dans de nombreux pays.

Néanmoins, un nombre moindre de décès et de cas graves recensés lors de la vague épidémique actuelle par rapport aux précédentes dans beaucoup d'États au taux de vaccination élevé peuvent témoigner de l’efficacité des préparations.

Lire aussi:

Sous-marins australiens: «Ce qu'il vient de se passer» pèsera sur l’avenir de l’Otan, selon Le Drian
Une voiture fonce sur une terrasse en centre-ville de Fontainebleau, plusieurs blessés
Véran confirme un possible allégement concernant le pass sanitaire
Tags:
vaccination, Texas
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook