Ecoutez Radio Sputnik
    Sports

    Transferts: l'OM peut-il détourner Arshavin de la Premier league?

    Sports
    URL courte
    0 5 0 0

    L'Olympique de Marseille se serait renseigné sur Andrei Arshavin, attaquant international du Zénith Saint-Pétersbourg, alors que le joueur a fait part de son attrait pour les championnats anglais et espagnol, des propositions seraient d'ailleurs parvenues de la part d'Arsenal, Tottenham, Newcastle et Everton.

    MOSCOU, 15 janvier - RIA Novosti. L'Olympique de Marseille se serait renseigné sur Andrei Arshavin, attaquant international du Zénith Saint-Pétersbourg, alors que le joueur a fait part de son attrait pour les championnats anglais et espagnol, des propositions seraient d'ailleurs parvenues de la part d'Arsenal, Tottenham, Newcastle et Everton.

    Le joueur de 27 ans, originaire de Saint-Pétersbourg et qui a participé ces dernières années à la montée en puissance du Zénith dans la Premier liga russe, jusqu'à mener le club au titre de champion cette année, a évoqué ouvertement ses velléités de départ.

    "Andrei veut partir"

    "Nous avons trois propositions pour Arshavin, a fait savoir l'agent du joueur, Pavel Andreïev. Les trois proviennent de clubs européens importants. A présent nous pesons les "pour" et les "contre", et nous réfléchissons. Andreï veut partir, il aimerait jouer à l'étranger. Tout sera décidé au plus tard mercredi."

    "J'ai envie de me lancer dans un grand championnat européen"

    L'intéressé a quant à lui fait part de son état d'esprit au quotidien Sport-Express: "Au jour d'aujourd'hui je suis joueur du Zénith, je me trouve en stage aux Emirats arabes unis et je pense avant tout à l'entraînement de demain. En ce qui concerne mon avenir, comme je l'ai déjà dit, j'ai envie de me lancer dans un grand championnat européen, ma préférence va aux championnats espagnol et anglais. En ce qui concerne les différentes variantes possibles et quand la décision pourrait être prise, je ne peux que vous inviter à contacter mon agent."

    Le Zénith ne devrait pas s'opposer à un départ

    Comme l'explique l'analyste sportif Alexandre Gorbounov pour le portail "Sport den za dnem", le Zénith est en position d'attente: le champion de Russie ne devrait pas empêcher Arshavin de rejoindre l'Europe occidentale. Retenir un joueur, qui plus est connu, et qui n'est plus motivé pour jouer ici, mais à l'étranger, n'aurait aucun sens et serait totalement inutile. Ceux qui retiennent leurs joueurs ne font que se créer de nouvelles difficultés. Le CSKA (Moscou), avec ses Brésiliens, en est l'exemple parfait.

    Arshavin, il faut le noter, s'est déjà fait un nom dans l'Europe du football au travers de ses matchs avec le Zénith et l'équipe nationale russe. Cela dit, il faut le reconnaître, il n'est pas une star du calibre de ceux qui trustent les places d'honneur dans la liste annuelle de France Football (classement du Ballon d'Or, ndlr.), note M. Gorbounov. La plupart des transferts de joueurs russes de qualité à l'étranger (Sytchev, Kariaka, Smertine, Semak, Kerzhakov) montrent que, en règle générale, il est très difficile pour eux d'arriver à se faire une place dans les équipes face aux "stars locales".

    Andrei Arshavin est né le 29 mai 1981 à Leningrad (aujourd'hui Saint-Pétersbourg). Il a commencé le football à l'âge de 7 ans.

    Dans la réserve du Zénith en 1999, il intègre l'équipe première dès 2000, en Coupe Intertoto sur le terrain des Anglais de Bradford.

    Il fait ses débuts en équipe nationale russe en mai 2002 contre la Biélorussie. Il a marqué 9 buts en sélection et a été meilleur buteur du Zénith en 2005 et 2006.

    Il est élu meilleur joueur par la Fédération russe de football en 2005 et 2006, après avoir terminé deuxième de ce classement en 2001, 2002 et 2004.

    Arshavin a joué 267 matchs pour le Zénith et marqué 62 buts.

    Lire aussi:

    Pas de racisme au Mondial 2018: «les fans russes ont changé» selon Hulk
    «Les Français sont les favoris de la Coupe du Monde 2018»
    Cocktails Molotov, pétards et canons à eau près du Zénith qui accueille le meeting du FN
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik