Ecoutez Radio Sputnik
    Sports

    JO 2020: exclure la lutte du programme est "absurde" (équipe russe)

    Sports
    URL courte
    0 7 0 0

    La décision de la commission exécutive du Comité international olympique (CIO) d'exclure la lutte du programme principal des Jeux olympiques d'été 2020 est absurde, a déclaré Dzambolat Tedeïev, conseiller et ancien entraîneur en chef de l'équipe russe de lutte libre.

    La décision de la commission exécutive du Comité international olympique (CIO) d'exclure la lutte du programme principal des Jeux olympiques d'été 2020 est absurde, a déclaré mardi Dzambolat Tedeïev, conseiller et ancien entraîneur en chef de l'équipe russe de lutte libre.

    "Il est impensable d'exclure la lutte du programme olympique, parce que c'est la lutte et l'athlétisme qui ont constitué le programme des premiers Jeux olympiques. Prendre une telle décision serait absurde. Je sais que les dirigeants de la Fédération internationale des luttes associées (FILA) vont tout faire pour éviter un tel scénario et je suis persuadé que cela n'arrivera jamais", a indiqué M.Tedeïev.

    La commission exécutive du CIO a recommandé mardi de ne pas inclure la lutte au programme des sports principaux des Jeux olympiques d'été 2020. La lutte rejoindra les sept sports présélectionnés – baseball/softball, karaté, roller, escalade sportive, squash, wakeboard et wushu – désireux d'intégrer le programme olympique pour 2020 comme sport additionnel.

    "La lutte est l'un des plus beaux sports et je suis certain que de nombreux pays - la Russie, l'Ukraine, l'Iran, la Turquie, les Etats-Unis, la Géorgie et d'autres encore - œuvreront pour préserver la lutte dans le programme olympique", a ajouté M.Tedeïev.

    Le CIO prendra une décision définitive sur le programme des Jeux olympiques d'été 2020 lors de sa 125e session programmée en septembre à Buenos Aires, en Argentine. Le comité y désignera également la ville hôte des Jeux 2020. Les trois finalistes sont Istanbul, Madrid et Tokyo.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik