Sports
URL courte
0 101
S'abonner

Le programme des JO de Pyeongchang comprendra six nouvelles épreuves dans quatre disciplines.

Quatre nouvelles disciplines feront leur entrée au programme des Jeux olympiques d'hiver 2018 de Pyeongchang, en Corée du Sud, a annoncé lundi le Comité international olympique (CIO)

"Les épreuves suivantes ont été ajoutées au programme olympique de 2018: le double mixte en curling; le patinage de vitesse départ groupé (H/F); l'épreuve par équipes entre nations en ski alpin (H&F); et le big air en snowboard (H/F)", a indiqué le CIO à l'issue d'une réunion de la commission exécutive du CIO à Lausanne, en Suisse.

"Ces changements traduisent l'évolution permanente du programme olympique d'hiver et s'appuient sur le succès des récentes éditions des Jeux. Ils s'inscrivent également dans le droit fil des réformes engagées dans le cadre de l'Agenda olympique 2020, lesquelles entendent assouplir le programme des Jeux olympiques", a ajouté le comité.

Dans le même temps, le slalom parallèle en snowboard (hommes et femmes) disparaît du programme afin de laisser la place au big air, ce tremplin de neige qui permet d'effectuer des figures acrobatiques en l'air.

"Le nouveau programme comprendra un nombre record d'épreuves féminines et d'épreuves mixtes. Il permettra à un nombre sans précédent de femmes de concourir et aboutira à une hausse du taux global de participation féminine, traduisant en cela l'application des recommandations de l'Agenda olympique 2020", a précisé le CIO. 

Les XXIIIèmes Jeux olympiques d'hiver auront lieu à Pyeongchang du 9 au 25 février 2018.

Lire aussi:

Pyeongchang reçoit les Jeux d'hiver 2018
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Torturé à mort avec une perceuse dans le XIXe à Paris
Alexandre Benalla hospitalisé à Paris
Tags:
snowboard, patinage de vitesse, ski alpin, big air, curling, JO 2018 de Pyeongchang, Comité international olympique (CIO), Lausanne, Suisse, Corée du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook