Sports
URL courte
9128
S'abonner

Le 17 novembre, la sélection de l'Iran affrontera l'équipe de Guam lors d'un match comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2018. Dans le même temps, l'équipe iranienne ne sera pas dans sa meilleure configuration à cause des raisons politiques qui n'ont rien à voir avec le sport.

Le match Iran — Guam se déroulera dans l'Etat guamien situé à l'ouest de l'océan Pacifique, qui est officiellement un territoire non incorporé organisé des États-Unis. Dans ce contexte, la situation autour du match ressemble à un scandale international.

Les citoyens de l'Iran ne peuvent venir à Guam qu'avec le visa américain. Une semaine avant le match, les médias iraniens ont annoncé que 40% des footballeurs n'avaient pas pu obtenir de visa. Dans le même temps, le département d'Etat américain n'a pas autorisé un vol direct de Téhéran à Guam, l'ayant expliqué par les sanctions contre l'Iran, et l'équipe iranienne a été obligée de faire trois correspondances.

"Il est triste que la politique se soit de nouveau mêlée au sport. C'est du sabotage. Avant, la sélection de Guam est arrivée en Iran sans aucun problème. Le match s'est passé sans aucun délai ni obstacles. Et actuellement, nous voyons en réponse que la partie américaine fait obstacle à l'arrivée des footballeurs iraniens sans aucune raison", a déclaré le journaliste sportif iranien Mostafa Shoughi, interrogé par Sputnik.

Malgré toutes les difficultés, M. Shoughi reste optimiste pour l'avenir. "La sélection iranienne ne va à Guam que pour remporter une victoire. Guam n'est pas un adversaire trop fort pour nous. Enfin, la sélection de l'Iran est une des plus fortes dans la Confédération asiatique de football", souligne M. Shoughi.

Le journaliste en est certain, les footballeurs iraniens montreront leur meilleur jeu. "La victoire reste toujours possible! Notre équipe aura un état d'esprit spécial pour ce match", estime-t-il.

Hier, le président américain a envoyé une lettre d'avis au Congrès mentionnant qu'il était nécessaire de reconduire l'état d'urgence contre l'Iran, introduit il y a plus de 30 ans. Dans le document, il a indiqué avoir décidé de "laisser en vigueur le décret présidentiel 12170 du 14 novembre 1979 qui introduisait l'état d'urgence lié à la menace pour la sécurité nationale, la politique externe et l'économie des Etats-Unis, et provoqué par la situation en Iran".

La Coupe du monde de football 2018 est la 21e édition de ce tournoi organisé par la FIFA. La compétition se tiendra en Russie du 14 juin au 15 juillet 2018. C'est la première fois que la Russie accueillera une Coupe du monde de football. De surcroît, c'est aussi la première fois que cette compétition planétaire sera organisée en Europe de l'est et sur le territoire d'une ancienne république soviétique.

Lire aussi:

Les jeunes footballeurs de 24 pays au 3e Forum Football pour l'amitié
Football pour l'amitié: les jeunes footballeurs ont terminé les entraînements
Ronaldo compte ouvrir une académie de football à Moscou
Les secouristes font tomber un footballeur blessé
Tags:
sanctions, Mondial 2018, États-Unis, Guam, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook