Ecoutez Radio Sputnik
    Euro 2016

    Footeux, attention! La sécurité lors de l'Euro 2016 laisse à désirer…

    © AFP 2019 JEFF PACHOUD
    Sports
    URL courte
    Euro 2016 (115)
    26228

    Policiers, gendarmes, agents de sécurité, hélicoptères… Les autorités françaises sont-elles vraiment passées en mode "sécurité maximale" lors de l'Euro 2016? Un journaliste britannique fait la lumière sur cette question.

    Si pour le match d'ouverture de l'Euro 2016, des mesures de sécurité avaient été mises en place par les autorités, la sécurité dans le stade Vélodrome de Marseille est loin d'être leur priorité absolue.

    Afin d'avoir une meilleure idée des mesures de sécurité mises en place pendant l'Euro 2016, le journaliste du quotidien britannique The Sun, Ross Kempsell, a visité le fameux stade, où se tiendra ce samedi le match Angleterre-Russie.

    Quelle ne fut pas sa surprise quand il s'est retrouvé au beau milieu d'une des tribunes du stade sans avoir passé aucun des trois contrôles promis! Pas de vérification des sacs, pas de fouilles corporelles, le journaliste a pu pénétrer dans l'enceinte du stade Vélodrome sans même avoir à montrer ses documents et son accréditation à un employé du service de sécurité.

    Selon le reporter, qui a passé environ une demi-heure dans la tribune sans être inquiété, il aurait eu largement le temps de "fabriquer et de poser une bombe" dans le stade.

    Tout porte à croire que le travail des services de sécurité français est défaillant. Il ne reste qu'à espérer que les autorités seront plus attentives lors du match Russie-Angleterre qui débute dans quelques heures. 

    Dossier:
    Euro 2016 (115)

    Lire aussi:

    Echauffourées entre supporters anglais et russes à Marseille (Vidéo)
    Comment les fans anglais ont mis à sac Marseille (Vidéo)
    L'Euro 2016, "une belle vitrine de la France"… en pleine grogne sociale
    Tags:
    sécurité, services de sécurité, football, stade Vélodrome de Marseille, Euro 2016, Marseille, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik